1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2024-01-09 | Readers 447 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Des causes de la perdition des gens


Des causes de la perdition des gens

« Certes Dieu qu’Il soit Glorifié n’a brisé les tyrans d’une époque qu’après leur avoir donné un délai et une aisance.

Et Il n’a réparé les os d’une quelconque nation qu’après calamités et épreuves.

Et il y a dans ce qui s’est présenté à vous comme affres et ce qui vous est arrivé en affaire grandiose, une leçon à considérer !

Ce n’est pas toute personne qui a un cœur qui est douée de raison, ni qui est dotée d’une ouïe qui entend ou d’un regard qui voit ! »

du Prince des croyants(p),  Nahj al-Balâgha, Khutbah 88 (ou 87) p206

أَمَّا بَعْدُ، فَإِنَّ اللهَ سُبْحانَهُ لَمْ يَقْصِمْ جَبَّارِي دَهْرٍقَطُّ إِلاّ بَعْدَ تَمْهِيلٍ وَرَخَاءٍ،

وَلَمْ يَجْبُرْ عَظْمَ أَحَدٍ مِنَ آلأُمَمِ إِلاَّ بَعْدَ أَزْلٍ وَبَلاَءٍ،

وَفِي دُونِ مَا اسْتَقْبَلْتُمْ مِنْ عَتَبٍ وَاسْتَدْبَرْتُمْ مِنْ خَطْبٍ مُعْتَبَرٌ

وَمَا كُلُّ ذِي قَلْبٍ بِلَبِيبٍ، وَلاَ كُلُّ ذِي سَمْعٍ بِسَمِيعٍ، وَلاَ كُلُّ ذِي نَاظِر بِبَصِيرٍ.

Ammâ ba‘du, fa-inna-llâha sub’hânahu lam yaqsim jabbârî dahrinn qattu illâ ba‘da tamhîlinn wa rakhâ’inn, wa lam yajbur ‘azhma ahadinn mina-l-umami illâ ba‘da azlinn wa balâ’inn

Wa fî dûni mâ-staqbaltum min ‘atabinn wa-stadbartum min khatbinn mu‘tabarunn

Wa mâ kullu dhî qalbinn bi-labîbinn wa lâ kullu dhî sam‘inn bi-samî‘inn wa lâ kullu dhî nâzhirinn bi-basîrinn

uyaqsim: verbe (qasama) à la 3e p. sing. au tps « al-mudâri‘ al-majzûm » introduit par la particule de négation du passé (lam) = casser, briser. 

uyajbur : verbe (jabara) à la 3e p. sing. au tps « al-mudâri‘ al-majzûm » introduit par la particule de négation du passé (lam) = réformer, réparer, réconforter.  (Jabara al-‘azhma : soigner les os après leur fracture jusqu’à ce qu’ils redeviennent sains, remettre un os cassé.)

uazlinn : mot dérivé du verbe (azala) être dans la gêne = gêne, malheur, calamité.

u‘atabinn : pl. de (‘atabat) = difficultés, embarras, obstacles, choses désagréables, désagréments, affres (du temps)

uastaqbaltum : 10e forme dérivée du verbe (qabala) = se présenter devant qqun, se trouver en face de qqun.

uastadbartum : 10e forme dérivée du verbe (dabara) = se détourner, tourner le dos à qqch.

u(bi)-labîbinn : dérivé du mot (lubb) cité dans le noble Coran pour désigner ce qui est pur chez l’être humain : sa quintessence, sa raison, sa compréhension exempte de toute confusion, un des niveaux de l’esprit quand il est pur, distinguant le bien du mal, le vertueux du corrompu, plus particulier que la raison (al-‘aql) en tant que nécessairement pur, exempt de toute autre chose, par choix = doué de sens, de raison, capable de comprendre.

ukhatbinn : chose, affaire, un ordre grandiose.

q« Dans cette partie du sermon, l’Imam ‘Alî(p) indique deux choses :

1)Dieu est Très-Sage, Très-Plein de Mansuétude, Très-Pardonnant, Très-Miséricordieux. Il ne Se presse pas dans les châtiments ! Même ! Il donne du temps, un délai aux pécheurs. (…) Peut-être renonceront-ils à leurs péchés. Mais parfois, au contraire, ils se noient dans les bienfaits de ce monde, oublient et commettent davantage de péchés.. comme [par exemple] au temps des Prophètes Nûh(p) et Moussa(p).(1)

2)Il n’y a pas de victoire sans difficultés ni grands embarras. Aussi, les gens prennent en considération les bienfaits et voient ce qui ne les fait pas partir, ce qui les sauvegarde.

Comme si l’Imam(p) voulait bonifier les pensées de son compagnon, répondre à des questions qui lui seraient venues à l’esprit à propos des victoires des Omeyyades et lui dire de ne pas se presser. L’injustice de ces oppresseurs ne durera pas. Il y a là un délai divin connu. Quand il est fini, arrive alors à leur encontre le Châtiment. Alors supportez ce qui vous arrive. C’est la Règle divine à propos des malheurs et des épreuves et du fait de supporter les difficultés : ensuite la délivrance et la facilité viennent. {Ô vous qui avez cru, rappelez-vous le Bienfait de Dieu sur vous, quand des soldats vinrent à vous et que Nous avons alors envoyé contre eux un vent et des soldats que vous n’avez pas vus. Dieu demeure Clairvoyant de ce que vous faites.  è[Rappelez-vous] Quand ils vinrent à vous d’en-dessus et d’en-dessous de vous, que les regards dévièrent et les cœurs remontèrent aux larynx et que vous faisiez sur Dieu toutes sortes de suppositions. èLes croyants furent alors éprouvés et secoués de forts tremblements.} (9-11/33 al-Ahzâb)

(Voir aussi la réponse que donna le Prophète Moussa(p) à son peuple quand il se plaignait des exactions de Pharaon. Cf. les v.128 & 129/7 al-A‘râf – (Voir le commentaire du v. 133/7 al-A‘râf dans le No125 de la revue L.S. et les articles sur les évènements de Gaza dans ce même numéro de la revue.))

C’est une règle divine qui a eu lieu dans le passé et qui a toujours cours. Tout cela constitue des leçons profitables pour la clairvoyance et la lucidité.

L’histoire humaine est pleine d’évènements et de leçons – sauf que ce n’est pas tout le monde qui entend, voit [c’est-à-dire les comprend], en est lucide et en tire les leçons. Même ! C’est la minorité.

De là, ils suivent le chemin de l’égarement et il leur arrive ce qui est arrivé à qui ceux qui étaient avant eux, en devenir noir et châtiments amers.

Voici des facteurs qui peuvent entrainer l’établissement de l’injustice dans le monde alors que le monde a été créé se dressant selon la justice et l’équité :

-L’abandon de l’ordonnance du convenable et de l’interdiction du blâmable.

-Certains despotes se parent de (bonnes) qualités qui entrainent ce délai.

Un jour, le Prophète Moussa(p) se plaignit auprès de son Seigneur : « Mon Dieu ! Tu as donné un délai de 400 ans à Pharaon alors qu’il prétend à la Seigneurie, qu’il traite de menteur Ton Prophète et Tes Signes ! »

Vint la réponse : « Parce qu’il a une bonne morale et qu’il a facilité le voile [c’est-à-dire il n’y avait pas de difficulté pour les gens de se rendre chez lui].  Alors J’ai aimé le récompenser. » (Bihâr, vol.13 p129)

-Un délai peut être donné dans le but que les gens se réveillent. Peut-être ils sortiront de leur insouciance et dénonceront leur injustice et leur animosité.

-Certains tyrans ont fermé toutes les portes de la guidance devant eux. Alors Dieu leur donne un délai pour augmenter leurs péchés et ainsi augmenter leurs châtiments. Cf. le v.178/3 Ale ‘Imrân : {..Nous leur accordons un délai pour qu’ils augmentent leurs péchés et ils auront un châtiment avilissant.}

C’est pourquoi il ne faut pas être pris par le doute à propos de la justice, quand on voit l’injustice prendre le dessus sur le devenir d’une nation. Il y a plusieurs raisons pour cela et nous n’en avons indiquées que quelques-unes. »  

(d’après Nafahât al-wilâyat, Sharh‘asrî  jâmi‘ li-Nahj al-Balâgha de sh. Makârem Shîrâzî, vol.3 pp363-365)

q [A propos du passage : Wa fî dûni mâ-staqbaltum min ‘atabinn wa-stadbartum min khatbinn mu‘tabarunn]

« L’Imam(p) leur rappelle ce qui leur est arrivé du fait d’avoir suivi les dissidents de lui(p), des gens d’al-Jamal et de leurs compagnons qui ont été mécontents de l’Imam(p) à cause de sa justice et de son équité, et de ce qui leur est arrivé précédemment au temps du Messager de Dieu(s), ce qui leur est arrivé en difficultés, calamités de la part des ennemis. Il(p) leur rappelle ce qui leur est arrivé et ce qui s’est présenté à eux, puis il(p) leur ordonne de prendre leçons et conseils de cela.

Qu’ils réfléchissent sur les bienfaits de l’unité et les méfaits de la division ! Qu’ils regardent les effets [positifs] du suivi de l’engagement et qu’ils se hâtent vers lui, et [qu’ils regardent]les méfaits de la rébellion et qu’ils s’en arrachent ! »                                        

(d’après SharhNahj al-Balâgha de s. ‘Abbas ‘Alî al-Moussawî, vol.2 p39)

(1)cf. aussi les v. 15-17/86 at-Târiq.

www.lumieres-spirituelles.net     No126 – Rajab-Sha‘bân 1445 – Janv.Février.Mars 2024


Articles précédents:

1445 (2023-2024)

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)