1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-09-22 | Readers 265 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Unité avant tout en Irak !


L’Irak : L’unité avant tout !

(Le rôle de la ‘marja‘iyat’ dans sa sauvegarde)

{Toutes les fois qu’ils allument un feu pour la guerre, Dieu l’éteint.}(64/5 al-Mâ’ida)

{كُلَّمَأَوْقَدُواْنَارًاللْحَرْبِأَطْفَأَهَااللّهُ}

Nul n’ignore la place particulière de l’Irak – pas seulement sur le plan géo-politico-économique – mais en tant que terre d’origine des religions et berceau de la civilisation, terre des Prophètes(p) et des Imams(p), terre où sont enterrés un grand nombre de Prophètes(p) (comme Adam, Nûh, Ayyûb, Hûd, Sâlih, Yûnus) et six Imams de la descendance du Prophète Mohammed(s) !

Nous avons déjà eu, malheureusement, l’occasion de signaler la place particulière de l’Irak dans la politique étrangère américaine – depuis l’invasion de ce pays (sous un prétexte fallacieux) le 20/3/2003, présentée comme le ‘combat du Bien contre l’axe du Mal’ [les Musulmans](1) – , ainsi que celle dans la politique de l’entité sioniste qui affirme que sa domination totale de la région passe par la destruction de l’Irak. Aussi les complots contre ce pays ne s’arrêtent pas.

Le fil des évènements

20/3/2003, invasion de l’Irak par plus 170 000 soldats américains qui provoqua, en plus des destructions, des massacres et du pillage de ses richesses (dont le pétrole et le gaz) :

-la dislocation de l’Etat et de la société du pays ;

-la désarticulation de son économie et le développement de la corruption ;

-l’exacerbation des oppositions tribales et confessionnelles, et un exode des Chrétiens ;

-l’incrustation d’officiers et soldats de l’entité sioniste et du Mossad ;

-l’introduction de la Qa‘îda.

Elle provoqua aussi, le début de la résistance armée (comme le mouvement d’an-Nujabâ’) et  parlementaire (cf. les élections législatives de 3/2010 (cf. L.S. No12)).

Fin 2011, retrait des Etats-Unisde l’Irak, non sans laisser derrière eux des cellules terroristes qui allèrent s’emparer d’une partie du nord du pays.

9/6/2014, proclamation du pseudo ‘Etat islamique’ Daesh (cf. L.S. No65) à Mossoul, au nord de l’Irak qui servira de prétexte aux Etats-Unis pour revenir dans ce pays sous couvert d’une « Coalition

internationale pour combattre le terrorisme » (cf. L.S. No68).

13/6/2014, fatwa de s. Sistani (la haute autorité de référence religieuse (al-marja‘iyyah)) contre Daesh. Le peuple irakien répondit en masse et le combattit vaillamment au sein d’une nouvelle formation, le ‘Hash ash-sha‘bî », suppléant à l’armée irakienne formée par les Etats-Unis.

10/7/2017, fin de Daesh (le pseudo ‘Etat islamique’) et libération totale de Mossoul en 2019 (cf. L.S. No84 & 86).

Ayant face à eux une mobilisation populaire irakienne, religions et régions confondues, les Etats-Unis tentèrent de nouveaux complots.

Octobre 2019, ils fomentèrent des insurrections sous prétexte de lutte contre la corruption (qui furent violemment réprimées) ;

3/1/2020, ils assassinèrent le général iranien Qassem Sulaymanî invité à Bagdad et le No 2 du Hashed as-Sha‘bî, Abû Mahdî al-Muhandasî (cf. L.S. No102). (Ils ne firent qu’activer leur compte à rebours de leur départ, leurs bases militaires n’étant plus sûres..)

Octobre 2021, ils truquèrent les résultats des élections législatives (grâce à un comptage électronique placé entre les mains émiraties et sionistes (Mossad)), pour semer la division au sein même du camp shi‘ite, grandement majoritaire en Irak. Et ils tentèrent de manipuler le fils du martyr Mohammed Sâdeq as-Sadr (assassiné par Saddam Hussein le 19/2/1999), Muqtadâ as-Sadr (tendance populiste), en lui faisant croire qu’il pourrait provoquer un « changement radical du système politique » et « mettre fin à la corruption ». Aussi, cette majorité truquée ne lui permit pas de former un gouvernement.

Fin juin 2022, sur injonction de Muqtadâ as-Sadr, démission collective des 73 députés de son bloc parlementaire. Les députés restants nommèrent un premier ministre (connu pour son hostilité à la présence US en Irak) en vue de former le gouvernement. Ce qui ne plut pas à tout le monde.

Fin juillet 2022, prise d’assaut du parlement dans la Zone Verte de Bagdad, par des éléments du mouvement de Muqtadâ as-Sadr, (pour empêcher ses activités et réclamer sa dissolution et la tenue de nouvelles élections) et saccages de bureaux d’autres parties pro-shi‘ites, suivis d’affrontements avec les forces de l’ordre jusqu’à leur départ. Ils restèrent aux alentours avec des mobilisations massives ponctuelles.

Appel du Hashed as-Sha‘bî, (retenant ses partisans et sympathisants) au dialogue dans le respect des institutions constitutionnelles.

29/8/2022, annonce de Muqtadâ as-Sadr de son « retraitdéfinitif » de la vie politique et de la fermeture de toutes les institutions liées à son mouvement, provoquant une réaction très violente de ses partisans qui re-pénétrèrent dans la Zone Verte, occupant le Palais de la République où se tenait le Conseil des ministres, prêts à tout.  Il s’en suivit de violents affrontements avec les forces de l’ordre qui firent, selon un dernier rapport de la presse, 30 morts et près de 700 blessés.

C’est que cette « mise en scène aux allures spontanées » cachait autre chose : une mobilisation américano-sioniste (et alliés) en vue de déclencher une « guerre inter-shi‘ite », avec l’introduction d’armes lourdes. L’armée irakienne décréta le couvre-feu général dans tout le pays.

Rôle et importance de la « marja‘iyyah »

C’est alors que retentit la sonnette d’alarme du « marja‘ » (la  haute autorité de référence religieuse) que suit Muqtadâ as-Sadr, Ayatollah al-Hâ’irî(qDp).

Ce dernier, encouragé par d’autres autorités religieuses comme l’imam al-Khâmine’î et sayyed Hassan Nasrallah, le rappela à l’ordre, le somma d’intervenir pour retirer ses partisans de la Zone Verte, lui rappelant l’interdiction(al-hurmat) d’une guerre inter-shi‘ite..

30/8/2022, Muqtadâ as-Sadr reprit la parole, sommant ses partisans de quitter les lieux dans un délai de 60’, au risque d’être désavoués en cas de récidive.

Ses partisans se retirèrent et l’armée leva le couvre-feu général. L’accalmie se rétablit au pays, permettant la préparation et la réalisation de la Marche de plus de 21 millions de pèlerins, le 40èmejour du martyre de l’Imam al-Hussein(p)!

Bien sûr, la vigilance resta de rigueur, assurant le bon déroulement de cet évènement unique au monde !

Principaux points de l’intervention de Muqtadâ as-Sadr

-Injonction du retrait immédiat (dans les 60’ maximum) de la rue et du sit-in devant le parlement ;

-Désaveu de sa part de ceux qui n’exécuteraient pas ses ordres, et même de tout le mouvement ;

-Affirmation répétée que verser le sang irakien est illicite, illicite, illicite, selon la loi islamique ;

-Présentation des excuses au peuple irakien qui est le seul affecté par les évènements ;

-Présentation des remerciements aux forces de sécurité ainsi qu’aux membres du Hashed ash-Sha‘bî(qui n’ont aucun lien avec le conflit et qui n’ont tiré aucune balle contre les fils de la patrie) ;

-Son retrait ‘définitif’ de la politique pour des motifs religieux, en accord avec son marja‘.

Leçons à tirer de ces derniers évènements

1-La démarcation d’une ligne rouge (de la couleur du sang des martyrs) à ne pas dépasser par quiconque : celle de l’interdiction(al-hurmat) de la guerre inter-shi‘ite.

2-L’importance de la référenceà la haute autorité de référence religieuse (le marja‘) pour la sauvegarde des fondements de la religion islamique.

3-L’importance de l’obéissanceà la haute autorité de référence religieuse pour la sauvegarde de la nation islamique, et notamment à l’imam al-Khâmine’î(qDp)qui s’est avéré être « le plus apte et le plus capable à gérer le conflit avec les forces de l’injustice et de l’arrogance dans les conditions actuelles ».

4-La responsabilité de tout croyant devant l’Imam du Temps, l’Imam al-Mahdî(qa), d’affirmer qu’il(qa)représente le pôle de la paix, de la justice et de la solidarité, le sauveur de toute l’humanité, face à l’arrogance des injustes et des despotes, et d’unifierles rangs de ses partisans et sympathisants.

Un bel exemple de cette réalité, la marche du 40ejour du martyre de l’Imam al-Hussein(p)(qui n’est pas que pour les Shi‘ites, ni que pour les Musulmans ou les Irakiens, mais pour toute l’humanité) rappelant les principes pour lesquels il(p)est tombé martyr : contre l’injustice, le despotisme et l’humiliation, pour la paix, la justice et la solidarité.

(1)Cf. L.S. No33. Pour les Etats-Unis évangélistes, l’Irak représente le pays de l’« Etat de 1000 ans de Dieu », « de la Justice divine », « des croyants », qu’il faut purifier des « incroyants » [des Musulmans dont l’Imam al-Mahdî(qa)auquel ils croient comme Pharaon croyait en Moussa(p)et pour lequel une unité spéciale liée aux Renseignements militaires a été créée pour le trouver et le tuer]. De l’issue des évènements en Irak dépend le sort de la Palestine.

www.lumieres-spirituelles.net N°118 - Rabî‘ I - Rabî‘ II 1444 - Octobre - Novembre 2022


Les dernières recommandations

de l’Ayatollah al-Hâ’irî(qDp)

Après avoir annoncé son retrait, en toute humilité et « ikhlâs », des lourdes responsabilités que représente la « marja‘iyat » (la haute autorité de référence religieuse) pour des raisons de santé et de son grand âge, l’Ayatollâh Kâzhem al-Husseinî al-Hâ’irî fit ses dernières recommandations aux croyants de façon générale et au peuple irakien de façon particulière.

Par le Nom de Dieu le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux

1-Je recommande à l’ensemble des croyants d’obéir au « walî », chef de la Révolution Islamique, Ayatullah as-sayyed ‘Alî al-Khâmine’î(qDp)car son Excellence est le plus apte et le plus capable à diriger la nation islamique et à gérer le conflit avec les forces de l’injustice et de l’arrogance dans ces circonstances actuelles où les forces de l’incroyance et du mal se ruent contre l’Islam al-Muhammadî fondamental.

2-Je recommande aux fils de notre cher Irak :

a-de préserver l’unité et la concordance entre eux et de ne pas se diviser

Qu’ils ne donnent pas la possibilité aux forces colonialistes et sionistes (et agents) d’allumer les feux de la fitnat entre les croyants et qu’ils sachent que leurs ennemis communs sont les Etats Unis, les sionistes et leurs affidés ! Qu’ils soient {durs avec les incroyants, miséricordieux entre eux.}(29/48 al-Fat’h)

b-de libérer l’Irak de toute occupation étrangère

et de toute présence sécuritaire ou militaire [étrangère], notamment les forces américaines qui se sont collées au cœur blessé de notre Irak sous différents prétextes ; ne pas leurs permettre de rester en Irak, la terre des lieux sacrés. Leur maintien est considéré, auprès de Dieu (qu’Il soit Exalté), comme un des plus grands interdits.

c-à ceux qui postulent à des postes et à des responsabilités..

d’assumer leurs charges et ce à quoi ils se sont engagés de réaliser vis-à-vis de leur peuple, et de s’éloigner des intérêts personnels et des disputes mesquines. Il y a en cela, une sécurité pour eux, une puissance pour le peuple et une stabilité pour le pays.

d-aux savants, étudiants des haouzats religieuses, élite intellectuelle, écrivains..

lucides, sincères, d’agir en sorte de renforcer la conscience lucide des fils du peuple afin qu’ils sachent distinguer l’ennemi de l’ami, qu’ils saisissent la réalité de leurs intérêts et connaissent bien les ruses et les complots des ennemis afin de ne pas tomber dans leurs pièges ou d’être une de leurs proies.

e-aux descendants des deux martyrs as-Sadr(qs)(1)

qu’ils sachent que l’amour pour les deux martyrs ne suffit pas s’il n’est pas accompagné de la foi en leur méthode, de bons actes et du suivi véritable de leurs objectifs pour lesquels ils sont tombés martyrs. Il ne suffit pas de prétendre se revendiquer d’eux. Celui qui divise les fils du peuple et de la religion au nom des 2 martyrs as-Sadr(qs), ou qui postule à leur direction sans avoir le niveau de l’« ijtihâd » ni remplir  les conditions de la direction légale, n’est pas en vérité « sadriste », quelles que soient ses prétentions.

f-à l’ensemble des croyants..

je recommande notre Hashd [ash-sha‘bî]. Il faut le soutenir et le renforcer en tant que force indépendante, non-incorporée dans les autres forces, car il est la citadelle fortifiée, la force de frappe de ceux qui sont aux aguets pour la sécurité du pays et l’intérêt de ses habitants, à côté des autres forces irakiennes, comme confirmé plusieurs fois.

g-d’écarter de tout poste et responsabilité les baathistes(2) 


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)