1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-05-15 | Readers 149 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La Palestine dans l’optique de l’imam Khomeini(qs)


LA PALESTINEDANS L’OPTIQUE DE L’IMAM KHOMEINI (S)

Ed. Institution de la Rédaction et de la Publication des œuvres de l'Imam Khomeini (s)

Affaires internationales 1990 & 1993 - 227pages

Ce livre contient les directives et les positions de l’imam al-Khomeynî(qs) (qui a mené une grande révolution dans le monde de l’Islam en s’appuyant sur Dieu et sur la grande force populaire) sur la question de la Palestine selon les conjonctures de la Révolution islamique, exprimées dans ses discours, messages et interviews.

Pourquoi en parler dans une revue spirituelle ? C’est que pour l’imam al-Khomeynî(qs) la politique de façon générale et de façon particulière la question de la Palestine ne sont pas dissociées de la vie spirituelle, croyante de l’être humain et de son perfectionnement vers Dieu. Très tôt, même au temps du Shah, l’imam(qs) dénonçait le danger de la création de l’entité sioniste, représentant une réelle menace pour le monde musulman et pour l’Islam.

Le 17 février 1979, deux semaines après son retour historique, l’imam al-Khomeyni(qs) reçoit le chef de l’OLP Yasser Arafat qui est accueilli en triomphe. Au cours de cette visite, l’imam(qs) annonce la rupture des relations diplomatiques avec l’entité sioniste et remet au chef de l’OLP les clés du bâtiment qui abritait la mission israélienne à Téhéran et qui sera désormais le siège de la représentation de la centrale palestinienne. Le premier ‘ambassadeur’ palestinien dans la capitale iranienne sera Hani el-Hassan. Dans un monde arabe ébranlé par la paix que vient de signer l’Égypte d’Anouar Sadate avec l’entité sioniste à Camp David en septembre 1978, le triomphe de la révolution iranienne et ses prises de position représentaient un grand espoir pour les Palestiniens.

Les messages et les citations ont été regroupés en quatre principales parties.

La 1ère partie aborde la nature de l’entité sioniste et dénonce son hostilité à l’Islam et son expansionnisme. Elle fait une mise au point sur la distinction entre juifs et sionistes (et donc entre l’antisémitisme et l’antisionisme) (que l’entité sioniste essaye d’effacer pour justifier son existence illégitime) et met en évidence les soutiens dont bénéficie cette entité artificielle.

La 2e partie développe les relations spécifiques entre l’Iran et l’entité, d’abord au temps du Shah, puis après la Révolution Islamique.

La 3e partie appelle à la résistance contre l’entité sioniste, mettant en évidence les causes de la faiblesse des Musulmans, révélant les complots et les différents ‘plans de paix’ déloyaux contre la cause palestinienne, appelant à l’unité sous le drapeau de l’Islam pour lutter contre l’entité sioniste, avec la proclamation du Jour d’al-Quds (le dernier vendredi du mois de Ramadan) et du désaveu des incroyants au Hajj.

La 4e partie fait allusion aux complots dirigés contre la République Islamique d’Iran pour l’empêcher de jouer un rôle moteur dans la lutte contre l’entité sioniste (comme l’agression irakienne contre l’Iran (22/9/1980-20/8/1988), la diffusion de fausses rumeurs, etc.). C’est que la République Islamique d’Iran a mis fin à cette alliance stratégique entre l’Iran (du Shah), l’Occident et l’entité sioniste en vue de dominer cette partie occidentale de l’Asie.

Le livre se termine par un appendice historique sur la Palestine, un rappel rapide de l’histoire de cette région depuis ses origines, l’avènement de l’Islam jusqu’au jour de la suppression, dans la Charte Nationale Palestinienne par le chef de l’OLP (le 13/9/1993), des clauses relatives à ‘la lutte armée (seul moyen pour libérer la Palestine)’ et ‘à la disparition de l’entité sioniste’, et de l’établissement d’un pseudo gouvernement palestinien autonome en Cisjordanie, mettant fin à la 1ère intifada (soulèvement populaire) palestinienne(1).

 (1)débutée le 8/12/1987 (après le 1er retrait israélien du Liban en juin 1985 jusqu’au sud du Litani).

www.lumieres-spirituelles.net     No115 – Ramadân-Shawwâl 1443 – Avril-Mai 2022

Citations* de LA PALESTINEDANS L’OPTIQUE DE L’IMAM KHOMEINI (S)

†« La guerre imposée s’était déclenchée avec comme but l’occupation et le démembrement de l’Iran et l’anéantissment de la République Islamique qui était décidé de conserver son rôle de pionnier dans le combat contre les ennemis des musulmans et concrétiser le slogan «aujourd’hui Iran et demain palestine» s’est vu obligé à entrer sur la scène d’une guerre non-désirée afin de permettre à Israël, l’usurpateur et le malfaiteur d’agir pour réaliser son plan néfaste, à savoir, la formation du Grand Israël, du Nil à l’Euphrate.»(pp16-17)

†« Que les musulmans sachent qu’après la victoire de la Révolution Islamique et l’attention portée sur la puissance extraordinaire de l’Islam, les complots et les plans tramés par l’Amérique, des discordes semées entre les frères sunnites et chiites, et l’invasion de l’Iran qu’est centre de gravité du mouvevment islamque,jusqu’au projet ambitieux de l’attaque lancée contre le Liban et tous ces crimes atroces, visent tous à la désislamisation et à l’affaiblissement de cette puissance divine.»(pp27-28) 

†« Il [Isaac Shamir] a dit dès le début que le Grand Israël doit se réaliser, que la Palestine doit s’anéantir complètement, que toutes les parties qui sont entre les mains d’Israël, sont parties intégrantes d’Israël. Le grand Israël, c’est-à-dire toutes les régions à population arabe, Héjaz aussi doit en faire partie, l’Egypte aussi doit en faire partie, et eux ils sont là en simples spectateurs et la plupart d’eux l’approuvent et veulent reconnaître officiellement Israël. »(p35)

†« Toute relation avec Israël sera rompue, mais les juifs seront libres de rester en Iran, dans un milieu plus libre que sous le régime monarchique de Chah, car l’Iran respecte toutes les religions. »(p40)

†« Tous nos malheurs proviennent de l’Amérique, tous les malheurs des musulmans sont de l’Amérique qui a tant renforcé et renforce tant le sionisme et qui tuent nos frères en masses. »(p48)

†« Si les chefs des pays islamiques cessaient leurs divergences intérieures, s’initiaient aux objectifs sublimes de l’Islam et tendaient vers l’Islam, ils ne seraient pas ainsi asservis et avilis par le colonialisme, ce sont les divergences des chefs des pays islamiques qui sont la cause du problème palestinien et l’empêchent d’être résolu. »(p87)

†« Le Camp David n’est rien d’autre qu’une duperie et un jeu politique afin de permettre la poursuite de la violation des droits des musulmans par Israël. Voilà plus de Quinze ans que dans mes discours et mes communiqués, j’ai condamné Israël et défendu le peuple palestinien et sa contrée. Israël est usurpateur et doit quitter la Palestine le plus tôt possible et l’unique solution consiste à ce que les frères palestiniens anéantissent le plus rapidement possible cette incarnation de corruption et déracinent le colonialisme dans la région afin d’y rétablir le calme. »(p105)

†« Le peuple musulman iranien, ni aucun musulman, voire aucun esprit libre, ne reconnaîtra l’entité d’Israël et nous serons toujours les protecteurs de nos frères palestiniens et arabes» »(p127)

†« Tant que nous ne nous sommes pas retournés au sein de l’Islam, l’Islam du messager de Dieu, nos problèmes restent à leur place et nous ne pourront ni résoudre le problème de la Palestine ni celui d’Afghanistan et ni ceux des autres pays. Les peuples doivent retourner avec les peuples, tant mieux, sinon, il incombera aux peuples d’en séparer leur compte et les traiter comme l’a fait le peuple iranien.

Les peuples doivent se retourner vers l’Aube de l’Islam, si lesgouvernments leur emboîtent le pas, tant mieux, sinon, les peulpes doivent séparer leurs comptes de ceux des gouvernement, et les traiter de manière que le peuple d’Iran a traité son gouvernement, ainsi les problèmes seront réglés.»( même passage traduit p20)] Sinon à quoi bon célébrer la journée de Ghods, crier, nous réunir, le cri et la parole ne les empêcheront pas, ils les empêcheront quelque fois aussi, nous ne parlons pas seulement. »(p144)  

†« La journée de Ghods, est une journée mondiale, ce n’est pas une journée consacrée exclusivement à Ghods, c’est le jour de la confrontation des déshérités avec les arrogants, c’est le jour de la confrontation des peuples réprimés par l’Amérique et les autres, avec les superpuissances; c’est le jour où les déshérités devraient se munir devant les arrogants et les traîner dans la boue, c’est le jour où que les engagés se distingueront de hypocrites. (…) La journée de Ghods est le jour où l’Islam devrait être revivifié l’Islam et les lois islamiques devraient être appliquées dans les contrées islamiques. »(pp162-163)

*Nous rappelons que les citations sont des reproductions telles quelles de passages du livre, sans correction de notre part.

www.lumieres-spirituelles.net     No115 – Ramadân-Shawwâl 1443 – Avril-Mai 2022


Articles précédents:

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)