1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2022-05-15 | Readers 264 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’avidité (al-hirs) (الحِرص) blâmable (3-1)


L’avidité (al-hirs)(5)

3-Ses effets (1)

Voici l’étude d’une première maladie du cœur liée à l’amour (blâmable) pour les biens/argent : l’avidité (al-hirs). Après avoir vu sa définition, ses marques/signes, nous allons voir maintenant ses effets.

Non seulement l’avidité n’apporte pas à l’être humain les ressources qu’il désire, mais en plus elle provoque en lui beaucoup d’effets négatifs, beaucoup de malheurs. On peut en citer sept principaux à titre d’exemple.

 

1)L’éloignement de l’être humain de Dieu

« « Il est rare de trouver un équivalent [à l’avidité] dans le fait de rapprocher l’être humain du monde ici-bas et de l’éloigner de Dieu (qu’Il soit Exalté) et de l’immunité par Son Essence sainte (du Tout Puissant) » notait l’imam al-Khomeynî(qs).(1)

Et on en connait la raison si on fait attention au fait que l’un des plus importants secrets de la vie en ce monde est que l’homme connaisse son Seigneur. La connaissance de Dieu ne se réalise qu’à partir de l’expérience qu’il acquiert durant sa vie et qui représente pour lui l’occasion unique pour construire cette relation et arriver à cette connaissance. Et toute l’expérience de la vie en ce monde peut être résumée par la question des moyens de subsistance, des ressources et de la façon de se comporter avec.

L’avide est une personne qui ne veut pas vivre l’expérience des ressources divines. Comme si elle disait à Dieu : « Je ne veux pas attester de Tes Mains sur moi. » Est aveugle l’œil qui ne Te voit pas l’observant. »

Al-Akhlâq al-madhmûmat ‘alâ daw’ fikr al-imâm al-Khomeynî(qs) pp355-356

 

« Les suites et les résultats de l’avidité sont très funestes dans la vie de l’individu en tant qu’elle entraîne [en premier lieu] l’éloignement de Dieu (qu’Il soit Exalté). »

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p81 & p83

 

2)La perdition de l’âme

« Un autre effet de l’avidité est la perdition de l’âme. C’est-à-dire l’étouffement de l’âme qui ne peut plus s’orienter vers le monde de l’Esprit et des spiritualités sublimes, comme il est venu dans le propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) citant l’Imam al-Bâqer(p) :

« L’avide de ce monde est comme le ver à soie. Plus il s’enveloppe autour de lui-même, plus la sortie s’éloigne de lui, jusqu’à mourir de dépit. »(2)

L’imam al-Khomeynî(qs) a commenté ce propos en ces termes. « Mais nous, nous sommes de pauvres malheureux, nous tournons en permanence autour de nous-mêmes – comme le fait le ver à soie – les fils des espoirs et des désirs, de l’avidité et de la convoitise, de l’amour pour ce monde ici-bas et ses ornements. Nous nous perdons nous-mêmes à l’intérieur de ces voiles. »(3) »

Al-Akhlâq al-madhmûmat ‘alâ daw’ fikr al-imâm al-Khomeynî(qs) p356

 

« L’avidité mène l’individu à sa perte à cause de son amour pour ce bas-monde et ses ornements. »

« L’avide s’enchaîne lui-même par des entraves et des cordes matérielles qui se rapprochent (se resserrent autour) de lui jour après jour jusqu’à ce que la voie du salut s’obstrue devant lui. »

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p82

 

3)L’échec dans l’opération « de se dépouiller et de se parer »

Du fait de son avidité, l’individu se prive de se parer des vertus ou de réussir dans le monde des spiritualités. Comment ?

« Le secret de cela réside dans le principe de toute éducation de soi qui est l’équilibre ou la pondération des trois forces, celle des illusions sataniques (al-wâhimât ash-shaytâniyyat), celle des passions/instincts (ash-shahwâniyyatal-bahîmat) et celle de la colère (al-ghadabiyyat as-sabu‘iyyat)(4). Alors que l’avidité et l’amour pour ce monde font sortir ces forces de la limite de la pondération. »(5)

Cf. Al-Akhlâq al-madhmûmat ‘alâ daw’ fikr al-imâm al-Khomeynî(qs) p357

 

Même ! L’avidité pour ce monde peut être la cause d’autres maladies du cœur.

« On peut dire que l’avidité (al-hirs) est la source fondamentale de l’avarice (al-bukhl) parce que l’avide veut garder toute chose pour lui-même et de là est née l’avarice (al-bukhl). »

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 pp80-81

 

« Ne fais pas entrer dans tes projets (…) l’avide qui embellit pour toi la voracité(ash-sharah) par le despotisme. » recommandait le Prince des croyants à Malek al-Ashtar.(6)

 

« L’avidité pousse l’individu à se polluer de toutes sortes de péchés comme le mensonge, la trahison, l’injustice, l’hostilité, l’usurpation des droits des autres, etc. parce que s’il voulait observer le licite et l’illicite, il n’atteindrait jamais ses objectifs dans sa vie en ce monde »

 Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p83

 

Il est rapporté du Messager de Dieu(s) : « Ce que je crains le plus pour ma nation c’est que leurs biens/argent augmentent pour eux au point qu’ils se jalousent et s’entretuent. »(7)

 

4)La perte du repos et de la tranquillité

« L’avidité prive l’individu du repos dont il a besoin pour compléter, parfaire sa marche morale.

Il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) :

« L’avide est privé de deux qualités et lui sont liés deux attributs. Il est privé du contentement (al-qanâ‘at) alors il lui manque le repos (ar-râhat), il est privé de la satisfaction (ar-ridâ), alors il lui manque la certitude (al-yaqîn). »(8)

L’imam al-Khomeynî(qs) dit : (…) « Celui qui s’oriente vers les causes habituelles qu’il voit indépendantes dans leur effectivité, se cramponne à elles – pratiquement et au niveau du cœur –. Il se coupe de Dieu et disparaissent en lui la tranquillité et la confiance en Dieu et prennent place le trouble et l’ébranlement. Et parce que les causes habituelles ne réalisent pas ce qu’il convoite, ne s’éteint pas en lui le feu de ses besoins. C’est pourquoi l’état de trouble, de désir ardent, d’attachement et de cramponnage à ce monde (ad-dunia) et à ses habitants se renforce en lui chaque jour jusqu’à le noyer dans la mer de ce monde ici-bas (ad-dunia). »(9) »

Al-Akhlâq al-madhmûmat ‘alâ daw’ fikr al-imâm al-Khomeynî(qs) p357

 

« L’avidité peut être parfois la cause de l’angoisse, de l’inquiétude et du peu de patience parce que l’avide souffre beaucoup quand il perd de ses possessions et agit avec les choses avec anxiété et dureté. »

 Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 pp80-81

 

Par ailleurs, l’imam al-Khomeynî(qs) cite un propos du Prince des croyants(p), recommandant à son fils l’Imam al-Hussein(p) : « Ô mon fils, l’avidité est la clef de la fatigue, la monture de la peine (an-nasab) et l’appel à la précipitation dans les péchés, et la voracité (ash-sharah) rassemble l’ensemble des défauts. »(10)

 

Et sheikh Shîrâzî cite un autre propos du Prince des croyants(p) :

« « L’avidité : une fatigue éternelle. »(11)

Quand on étudie l’état dans lequel vit l’avide, nous voyons qu’il vit jour et nuit dans un état de fatigue et de misère pour rassembler les biens et les ornements de ce monde sans en profiter. »

(…) « L’avide est mis à l’épreuve par la fatigue permanente, la difficulté et la gêne durant les activités de la vie. »

(…) « L’avidité lui retire la tranquillité et le calme, alors l’âme vit dans le châtiment spirituel et le désespoir. »

Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî, vol.2 p79 & pp82-83

(1)Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) p205.

(2)Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 312 Hubb ad-dunia wa-l-hirs ‘alayhâ, p305 H7.

(3)Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) p194 (in at-tawakkul).

(4)cf. L.S. No105.

(5)Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) p237 (in al-ghadab).

(6)du Prince des croyants(p), Nahj al-Balâgha, Risâlat à Malek al-Ashtar No53 p596.

(7)Majmû‘at warâm, vol.1 p127 "أَخْوَفُ مَا أَخَافُ عَلَى أُمَّتِي أَنْ يَكْثُرَ لَهُمُ الْمَالُ فَيَتَحَاسَدُونَ وَيَقْتَتِلُون".

(8)Wasâ’il ash-shî‘at, vol.16 Bâb 64 p20 H4.           

(9)Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) p205.

(10)Tuhf al-‘uqûl p60 cité in Junûd al-‘aql wa-l-jahl de l’imam al-Khomeynî(qs) pp213-214.

(11)Ghurar al-hikam No982.

www.lumieres-spirituelles.net     No115 – Ramadân-Shawwâl 1443 – Avril-Mai 2022


Articles précédents:

1444 (2022-2023)

1443 (2021-2022)

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)