1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-10-13 | Readers 219 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Notre relation avec les biens/argent


Notre relation avec les biens/argent

Prélude (2)

˜D’abord, qu’est-ce que l’on entend par le mot « al-mâl » traduit par biens/argent ?

« Tout ce qui permet à l’être humain de satisfaire ses besoins. C’est pourquoi il l’aime beaucoup. Définition générale en tant qu’elle comprend aussi bien l’eau, la nourriture, les vêtements, tout ce que l’individu utilise de façon directe, que ce qu’il utilise de façon indirecte comme l’argent (la monnaie), l’or, l’argent qui ont un rôle indirect pour satisfaire ses désirs humains, par échange de matières, ou englobant la terre, le travail, les moyens de production, etc. En résumé, les biens /argent (al-mâl) représentent tout ce qui permet de réaliser ce que désire l’être humain et de satisfaire ses besoins (matériels ou spirituels), de façon directe ou indirecte. »

(Al-Akhlâq fî-l-Qurân al-Karîm, de sh. Yazdî vol.2 p284)

Les biens/argent constituent sans doute les plus grandes épreuves/tentations de ce monde (ad-Dunia), parce que présents, ils ne sont pas sans nocivité, et absents, ils entraînent la pauvreté.

˜Avant de voir ce que représente l’amour (blâmable) pour les biens, pour l’argent, nous allons voir la position du noble Coran par rapporte aux biens/argent eux-mêmes, en soi.

ºCertains versets coraniques présentent les biens/argent comme un Bienfait, une Bénédiction, une Faveur, une Miséricorde de Dieu, ou comme un moyen pour la vie et les activités en ce monde comme dans les versets suivants :

1-{J'ai donc dit : “Implorez le pardon de votre Seigneur, car Il est Celui qui pardonne grandement, * pour qu'Il vous envoie du ciel, des pluies abondantes, * et qu'Il vous accorde beaucoup de biens et d'enfants, et vous donne des jardins et vous donne des rivières.}(10-12/71h)

 2-{Et ne confiez pas aux incapables vos biens dont Dieu a fait votre subsistance. Mais prélevez-en, pour eux, nourriture et vêtement ; et parlez-leur convenablement.}(5/4 an-Nisâ’)

3-{Si les habitants des cités avaient cru et avaient été pieux, Nous leur aurions certainement accordé des bénédictions du ciel et de la terre..}(96/7 al-A‘râf)

4-{Puis quand la prière est achevée, dispersez-vous sur la terre, et recherchez de la Faveur de Dieu..}(10/62 al-Jumu‘a)

5-{Et quant au mur, il appartenait à deux garçons orphelins de la ville, et il y avait dessous un trésor à eux ; et leur père était vertueux. Ton Seigneur a donc voulu que tous deux atteignent leur maturité et qu'ils extraient leur trésor, par une miséricorde de ton Seigneur.}(82/18 al-Kahf)

ºEn même temps, le noble Coran présente les biens/argent comme un ornement de la vie en ce monde : 1-{Les biens et les enfants sont l'ornement de la vie de ce monde}(46/18 al-Kahf)  (c’est-à-dire ils ne sont qu’une parure de ce monde ici-bas, matérielle, illusoire, que certains croient réelle, et ils ne sont pas celle de l’être humain),

ºcomme une tentation/épreuve (fitnah) : {Vos biens et vos enfants sont une tentation/ épreuve.}(15/64 at-Taghâbun) 

˜Le noble Coran met cependant en garde contre le danger de se laisser distraire loin de Dieu comme :

1-{Ô vous qui avez cru, que vos biens/argent et vos enfants ne vous distraient pas du Rappel de Dieu !}(9/63 al-Munâfiqûn)

(cf. Al-Akhlâq fî-l-Qurân de sh. Makârem ash-Shîrâzî vol.2 pp95-100

& al-Mahajjah al-Baydâ’ d’al-Fayd al-Kâshânî vol.6 p40 &p44)

Ainsi, les biens/argent apparaissent comme un bien de ce monde, extérieur à l’être humain, comme un moyen nécessaire en ce monde pour se nourrir, s’habiller, se loger.

(al-Mahajjah al-Baydâ’ d’al-Fayd al-Kâshânî vol.6 p45)

www.lumieres-spirituelles.net     No106  - Rabî‘ 1 & 2 1442 – Oct.-Novembre-Déc. 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)