1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-08-16 | Readers 623 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Burûj (les constellations) (85) (11)


Sourate al-Burûj  (les constellations) (85) (11)   

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

وَالسَّمَاءِ ذَاتِ الْبُرُوجِ (1) وَالْيَوْمِ الْمَوْعُودِ (2) وَشَاهِدٍ وَمَشْهُودٍ (3)

قُتِلَ أَصْحَابُ الْأُخْدُودِ (4) النَّارِ ذَاتِ الْوَقُودِ (5) إِذْ هُمْ عَلَيْهَا قُعُودٌ (6) وَهُمْ عَلَى مَا يَفْعَلُونَ بِالْمُؤْمِنِينَ شُهُودٌ (7)

وَمَا نَقَمُوا مِنْهُمْ إِلَّا أَن يُؤْمِنُوا بِاللَّهِ الْعَزِيزِ الْحَمِيدِ (8) الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ (9)

 إِنَّ الَّذِينَ فَتَنُوا الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَتُوبُوا فَلَهُمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ وَلَهُمْ عَذَابُ الْحَرِيقِ (10)

 إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَهُمْ جَنَّاتٌ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ذَلِكَ الْفَوْزُ الْكَبِيرُ (11)

 إِنَّ بَطْشَ رَبِّكَ لَشَدِيدٌ (12) إِنَّهُ هُوَ يُبْدِئُ وَيُعِيدُ (13) وَهُوَ الْغَفُورُ الْوَدُودُ (14) ذُو الْعَرْشِ الْمَجِيدُ (15) فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ (16)

هَلْ أَتَاكَ حَدِيثُ الْجُنُودِ (17) فِرْعَوْنَ وَثَمُودَ (18)

 بَلِ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي تَكْذِيبٍ (19) وَاللَّهُ مِن وَرَائِهِم مُّحِيطٌ (20)

 بَلْ هُوَ قُرْآنٌ مَّجِيدٌ (21) فِي لَوْحٍ مَّحْفُوظٍ (22)

wa-s-samâ’i dhâti-l-burûji ; wa-l-yawmi al-maw‘ûdi ; wa shâhidinn wa mashhûdinn ;

Qutila ashâbu-l-ukhdûdi ; an-nâri dhâti-l-waqûdi ; idh hum alayhâ qu‘ûdunn ;

wa hum ‘alâ mâ yaf‘alûna bi-l-mû’minîna shuhûdunn ;

wa mâ naqamû minhum illâ an yu’minûna bi-llâhi al-‘zîzi al-hamîdi ; al-ladhî lahu mulku-s-samâwâti wa-l-ardi

wa-llâhu ‘alâ kull shay’inn shahîdunn ;

Inna al-ladhîna fatanû al-mu’minîna wa-l-mu’minâti thumma lam yatûbû

fa-lahum ‘adhâbu jahannama wa lahum ‘adhâbu-l-harîqi ;

inna al-ladhîna âmanû wa ‘amalû as-sâlihâti lahum jannâtunn tajrî min tahtihâ al-anhâru dhâlika al-fawzu al-kabîru ;

inna batsha rabbika la-shadîdunn ;

innahu huwa yubdi’u wa yu‘îdu ; wa huwa al-ghafûru al-wadûdu ; dhû-l-‘arshi al-majîdu ; fa‘‘âlunn limâ yurîdu ;

Hal atâka hadîthu-l-junûdi ; fir‘awna wa thamûda ;

bal al-ladhîna kafarû fî takdhîbi wa-llâhu min warâ’ihim muhîtunn ;

bal huwa qurânunn majîdunn ; fî lawhînn mahfûzhinn.

Par le ciel aux constellations ! et par le jour promis ! et par un témoin et un témoigné !

[Que] soient tués les gens du long fossé, [au] le feu aux combustibles ;

alors qu’eux sur/à côté de lui sont assis ; et eux sont témoins de ce qu’ils font des croyants ;

à qui ils ne reprochaient que de croire en Dieu le Tout-Puissant/Digne, le Digne de Louange

à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre et Dieu est Témoin de toute chose.

Certes, ceux qui ont fait subir des épreuves aux croyants et aux croyantes et qui après ne se sont pas repentis,

à eux le châtiment de l’Enfer et le supplice du fait d’être brûlés ;

certes, ceux qui ont cru et accompli de bonnes actions, à eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux,

cela est le très grand triomphe ; certes, la Force de ton Seigneur est terrible ;

certes, c’est Lui Qui commence et refait ; et Il est Celui qui pardonne sans cesse, le Tout-Affectueux,

Possédant l’Arche, le Très-Glorieux, Faisant ce qu’Il veut.

Est-ce que t’est parvenu le récit des troupes, de Pharaon et de Thamûd ?

Mais ceux qui n’ont pas cru [persistent] dans le fait de mentir et Dieu est derrière eux encerclant.

Mais il est un lu lisible très glorieux dans un Tableau conserve.

Reprise de la sourate par groupe de versets en nous aidant de l’interprétation de cette sourate par sayyed TabâTabâ’i dans « al-Mîzan », et de celles de sheikh Makârem Shîrâzî dans « al-Amthal », de sayyed Hassan al-Mustafawî dans son « Tahqîq fî kalimât al-Qurân al-karîm », de docteur Mahmoud Bostani dans « al-Tafsîr al-binâ’î lil-Qorân al-karîm », de sheikh al-Hawîzî dans son « Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn » (vol.8).

RÉCAPITULATION ET LEÇONS TIRÉES DE LA SOURATE (2) (suite et fin)

3-Certains éléments évoqués dans cette sourate donnent à penser qu’il existe encore d’autres niveaux de lecture de cette sourate, une ou des dimension(s) plus profonde(s) de son message, comme :

ŸLes éléments du serment : le ciel indéterminé avec ses constellations, le Jour promis, le Témoin et le Témoigné qui font tous allusion à un monde autre que celui apparent de ce bas-monde.

ŸLes Attributs cités par Dieu Tout-Puissant quand Il Se présente Lui-même à Son Messager(s) : à la fois plus généraux (comme la Violence divine, Celui qui pardonne sans cesse, le Très Affectueux) et plus fondamentaux pour d’autres (comme « Il commence et Il refait » (qui indique la création et le retour vers Dieu), « Possédant l’Arche » (qui sous-entend la maitrise et la gestiondu point de vue de la constitution, de la mise à l’existence, de la mesure et de son maintien), « Faisant (toujours) ce qu’Il veut », que ceux évoqués par les croyants d’al-Ukhdûd.  

ŸLes qualifications du « Qurân » (apparente et profonde) : très glorieux (majid) à l’instar de l’Arche, protégé dans une Table (indiquant un niveau supérieur à celui apparent).

 

Ces éléments semblent avoir un lien avec la grande Mission divine confiée à l’être humain lors de sa descente sur terre : le retour de la terre (avec ses habitants) à Dieu.

Et les indications spécifiques données ou suggérées dans cette sourate concernent :

les piliers (ou ‘tours’) de la terre aux cieux : le Messager(s) (avec Ses Légataires(p) qui sont là pour achever sa mission),

-le noble Coran dans un Tableau conservé,

-certaines qualités qu’il faut avoir au niveau de la foi, de la détermination, du sacrifice, du jihad. C’est grâce au jihad, au sacrifice de certains (et d’une certaine façon, à l’application de l’ordonnance du convenable et de l’interdiction du mal) que la Religion de Dieu s’est maintenue sur terre.

-et même les étapes, à travers le Jour promis(1), dont la dernière station est le Jour du Jugement dernier (al-Qiyâmah).

L’encouragement au repentir (une forme du retour à Dieu) introduite dans cette sourate, certes de façon secondaire, n’est-elle pas une indication du conflit clair entre croyants/incroyants et de l’absence d’une troisième voie ? C’est la porte du repentir qui permet de rallier le camp de la vérité et de la croyance et de quitter celui de l’incroyance. C’est-à-dire tous ceux qui ne sont pas déjà clairement dans l’un ou l’autre camp doivent nécessairement prendre position. Dieu leur enverra des épreuves à cette fin.

L’histoire des croyants d’al-Ukhdûd et la tragédie de Karbala

Le rappel de l’histoire des martyrs de Najran au Prophète Mohammed(s), est-il dans le but de préparer le Messager de Dieu(s) à la tragédie de Karbalâ’ avec son petit-fils l’Imam al-Hussein(p) qui sera une défaite apparente comme pour les croyants d’al-Ukhdûd mais une victoire réelle du sang sur les armes ?

Sacrifice nécessaire que l’Imam al-Hussein(p) défendit corps et âme, même contre les Anges qui étaient descendus sur terre pour le secourir ?

Quel rôle jouent ces tragédies dans l’opération du retour à Dieu ?

Mettre en évidence la nécessité, entre autres, de la présence de certaines qualités comme la foi bien ancrée dans le cœur, la détermination, l’esprit du sacrifice (ce qui implique un non-attachement à ce monde) et du Jihâd ?

La présence de ces qualités parmi les croyants sont-elles nécessaires pour accélérer la venue de l’Imam du Temps et le retour du monde à Dieu ?

Dans la mesure où la Promesse divine est Vérité, peut-on dire que l’histoire des croyants d’al-Ukhdûd est inachevée, et que les martyrs seront vengés par la main du Mahdî(qa) ou du Prophète Issa(p) au moment de leur sortie (ou au moment d’ar-raja‘at) à l’instar de la vengeance de l’assassinat de l’Imam al-Hussein(p) par l’Imam du Temps(qa) ?

D’autant qu’elle a été rappelée au Prophète Mohammed(s) ?

Rien ne l’interdit, mais aucun propos rapporté ne l’indique.

Le message est adressé directement au Prophète(s) mais aussi à tous ceux qui vont lire le noble Coran et réfléchir dessus. Il est là pour donner des indications à tous (en fonction de leur capacité de réception) quels que soient le temps ou le lieu. Il aborde un phénomène civilisationnel qui existe depuis que l’être humain est entré dans le conflit entre le vrai et le faux. Il fait allusion à des évènements dont les caractéristiques ont existé depuis le début des temps et continueront d’exister jusqu’à la sortie de l’Imam(qa). Il est applicable aux évènements à l’époque du Prophète à La Mecque avec les notables de Quraish, mais aussi à l’heure actuelle (comme le montrent les évènements au Moyen Orient (de la Syrie en Irak, du Yémen au Bahreïn en passant par l’Arabie Saoudite)).

Ainsi, toute la sourate parle du retour de la création à Dieu, à un niveau individuel (le repentir, la mort), collectif (le groupe des chrétiens se sacrifiant pour sauver leurs croyances) et global, universel (le retour de toute la création vers Dieu, des profondeurs de la terre (auxquelles il est fait allusion par le mot « ukhdûd ») à l’ensemble des cieux).

 

LES FAVEURS DE CETTE SOURATE

Il est rapporté du plus noble Prophète(s) : « A celui qui récite cette sourate, Dieu donne en récompense 10 bienfaits (hasanât) au nombre des personnes réunies le vendredi et le jour de ‘Arafat [c’est-à-dire 10 bienfaits multipliés par le nombre de personnes réunies le jour de vendredi et le jour de ‘Arafat]. Et sa lecture sauve des craintes et des calamités. » (Tafsîr al-Burhân, vol.4 p445)

Il est rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) : « Celui qui lit la sourate al-Burûj durant ses prières obligatoires, en tant qu’elle est la sourate des Prophètes, sera réuni et aura sa place avec les Prophètes, les Messagers et les Vertueux. » (Thawâb al-‘amâl p151, cité par Tafsîr Nûr ath-Thaqalayn, vol.8 p689)

 

(1)qui indique, selon le plus probable (cf. l’avis des savants contemporains dont sayyed Mohammed Sadeq Sadr(qs)) le jour de la venue de l’Imam al-Mahdî(qa).

www.lumieres-spirituelles.net     No105 – Moharram-Safar 1442 – Août-Septembre-Oct. 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)