1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2020-04-19 | Readers 592 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le coronavirus : une épreuve divine !


Le coronavirus : une épreuve divine !

Les dessous de cette pandémie

Pratiquement, l’ensemble de l’humanité se trouve mis à l’épreuve par cette pandémie du coronavirus avec toutes les conséquences qu’elle entraîne. Comment le croyant voit-il cette pandémie ?

Comme une épreuvedivine !

ºIl n’y a pas de doute que ce qui se passe à l’heure actuelle dans le monde est une épreuve (balâ’) divine.

ºCertes, les circonstances de son appa­rition (d’abord en Chine puis en Iran (à Qom)), précédée ou accompagnée d’une crise financière, soulèvent beaucoup de questions quant à son origine terrestre – criminelle ? volontaire ou non ? provo­quée ou fortuite ? –.

ºMais cela n’empêche pas le croyant de considérer cette pandémie comme une manifestation de l’Organisation sage et savante que Dieu a établie dans le monde, c’est-à-dire comme un Acte de Dieu, une Intervention directe divine, ayant un inté­rêt et une sagesse.

ºEn effet, Dieu (qu’Il soit Exalté) a créé le monde (dont la terre et ce qu’il y a dessus) selon une Organisation parfaite, orientée vers ce qui est le meilleur, le plus beau, le plus élevé, comprenant un ensemble de règles dont celles de l’arri­vée d’épreuves (comme cette pandémie), non pas de façon fortuite, ni absurde, ni fatale, mais résultat des actes des êtres humains, de pratiques de certains qui font apparaître ce genre de phénomène.

Elle est un Signe de Dieu lourd de sens

ºLes épreuves sont des Signesde Dieu Tout-Puissant.

ºElles détiennent une sagesse, un objectif(parce que Dieu n’en­voie pas d’épreuves sans qu’il n’y ait un in­térêt ou une sagesse) en plus de mettre en évidence des vérités très importantes sur ce qui se passe dans le monde depuis des années. On pourrait citer entre autres le fait de faire en sorte :

1-Que les gens reviennent à Dieu, L’im­plorent en toute humilité et soumission.(1)

2-Qu’ils se mettent à réfléchiren profon­deur, à prendre conscience de leurs manques, de leurs erreurs, à se repentir et à prendre la juste voie. Car l’arrivée d’une épreuve implique sûrement la présence d’erreurs, pas obligatoirement commises de façon volontaire, injuste, oppressive.

3-Que l’actuel système mondial apparaisse selon sa réalité :

   -sa faillite au niveau de ses institutions, son idéologie et sa politique mondialistes ;

 -ses mensonges ou son hypocrisie dans sa prétention de défendre la démocratie(2);

 -sa perfidie (même entre ses membres) ;

 -ses limites, (son savoir, sa santé(3)).

4-Que surgisse le problèmede cette admiration, voire cette soumission aveugles à l’Occident, à sa soi-disant supériorité morale, scien­tifique, économique, éducative, environnementale, etc., que l’Occident a réussi à imposer grâce à ses mé­dias.

En fait beaucoup d’activités humaines sont loin d’être bénéfiques !

5-Que se fasse sentir la nécessité de rechercher la (ou les) solution(s) que Dieu, par Sa Sagesse et Sa Mi­séricorde, ne peut pas ne pas nous avoir indiquée(s).

Alors que faire?

ºEn gardant en tête que l’organisation de ce monde a été établie en vue du per­fectionnement du genre humain (en tant qu’individu et en tant que formant une société) et que les épreuves apparaissent comme une partie des moyens ou des causes pour réaliser ce mouvement vers la Perfection absolue, en suppléant à ses défaillances et à ses erreurs par la pos­sibilité de les réformer, voici quelques mesures mises ou à mettre en place :

1-L’organisation de la résistanceface à cette « guerre » d’ordre biologique (application de mesures de protection, d’entrave à l’expansion de ce virus, d’immunisation et de médi­cation).(4)

2-La prière, les invocations, la demande d’intercession des Infaillibles(p)(5), avec cependant le constat que, dans cette épreuve, les lieux sacrés privilégiés pour les prières, les invocations et les ziyârâts, qui les rendent plus effectives, sont fermés ! N’y a-t-il pas là un message pour l’ensemble des gens ? 

Ces deux premiers points constituent la tendance générale présente dans tous les milieux musulmans.

3-La réflexion sur le sens de cette épreuve pour arriver à découvrir (ou à se rappeler) trois points essentiels :

 a)Découvrir les erreurs commises et revenir à Dieu pour les résoudre avec ce qu’impliquent les conditions d’un vrai repentir.

Certains pourront dire que ce n’est pas le moment de faire apparaître les erreurs, les manques, que ce n’est pas prioritaire.

Pourtant, en tant que groupe de gens regardant le monde ici-bas avec un regard divin et croyant que les épidémies peuvent être supprimées avec un certain niveau de réforme dans le cadre de l’or­ganisation divine de ce monde, nous ne devons pas négliger ce point.(6)

 b)Se découvrir soi-même, ses défaillances, ses lacunes, ses défauts ou maladies du cœur.

"par exemple, l’isolement, le confine­ment, l’aseptisation – avec certes la présence des réseaux (a)sociaux – mis en avant avec une claire insistance, ne mettent-ils pas à l’épreuve notre pa­tience, notre endurance, notre capacité de supporter les autres, notre détermi­nation, notre ténacité dans la voie de l’Islam – à l’instar de l’épreuve impo­sée par le roi Tâlût (Saül) à ses soldats avant d’affronter Goliath(7)?

"par exemple, la solidarité sociale développée pour suppléer au manque à gagner du fait du confinement, ne casse-t-elle pas cette mauvaise habi­tude de placer son argent pour en gagner des bénéfices(8) ?

Les épreuvespeuvent être interprétées selon plusieurs niveaux :

a)Au niveau le plus bas, elle est punition, châtiment, en vue d’abaisser, d’humilier (un mécréant arrogant, oppresseur). L’épreuve ne lui est en aucun cas profitable, mais elle est une leçon pour les autres.(1)

b)Au niveau le plus élevé, elle est un moyen d’élévation et de mise en valeur (de la grandeur de celui qui est mis à l’épreuve ou de ce qu’il représente). Ce niveau concerne les vertueux, les Proches Elus de Dieu, les Prophètes.(2)

c)Les autres niveaux (intermédiaires) : elle est un moyen d’éveil et de réforme, en vue d’éveiller les gens insouciants, endormis, d’attirer leur attention sur des erreurs commises, individuel­lement ou collectivement ou des manques. Ce niveau concerne surtout les gens communs, c’est-à-dire nous tous.(3) En effet, nous ne sommes pas arrivés à une société exemplaire pour considérer que cette épreuve soit un moyen pour faire apparaître sa grandeur. Non ! Elle est là pour nous montrer nos lacunes, nos erreurs en vue de la réforme.

(1)Comme par exemple, l’arrogant Qârûn (de Banî Isrâ’îl) aux richesses énormes provoquant l’envie des gens de ce monde, cité dans le noble Coran. Son engloutissement dans la terre fut une leçon pour les autres (cf. 76-83/28 al-Qasas & 39-40/29 al-‘Ankabût). (2)Il est rapporté que la créature la plus mise à l’épreuve est le Prophète Mohammed(s). (3)cf. le sens des épreuves vu dans L.S. No8 p20 & No44 p10 & No60 p10. 

 c)Enfin il est important de rappeler que ce monde ne peut pas être dans une bonne situation tant que l’Imam du Temps(qa) est occulté(9).

Pour que la terre rayonne de la Lumière de son Seigneur(10) – malgré les efforts des incroyants pour l’éteindre – il faut qu’elle soit administrée par un gouvernement mondial dirigé par le Lieu-tenant (khalîfat) de Dieu sur terre.

Tant que l’Imâm al-Mahdî(qa) est occulté(9) et que le monde est assujetti à un autre ordre mondial comme celui actuel [dominé par l’argent], il ne faut pas s’attendre à ce que la situa­tion puisse s’améliorer.

Ce qui arrive à l’heure actuelle est le résultat (direct ou indirect) de ces gouvernements matérialistes, athées ou laïcs (c’est-à-dire loin des véritables valeurs divines, loin du Projet divin).

En effet, il leur manque deux choses fondamentales :

1-un gouvernement savant, qui sait comment se déve­loppent la terre et les sociétés ;

2-un gouvernement désintéressé, juste, pieux, à la morale élevée.

En l’absence de cette direction directe divine, savante, clairvoyante, pieuse, le monde ne peut qu’aller de plus en plus mal.

Et son apparition est conditionnée par la présence de gens prêts à porter et à réaliser son projet. Non pas que Dieu (Tout-Puissant) ou Son Imam(qa) aient besoin d’eux mais parce que Dieu (qu’Il soit Exalté) a voulu que Son Projet se réalise avec la participation active, voulue, délibérée des êtres humains.(11)

4-A partir de là, il devient nécessaire de découvrir nos responsabilités, la voie à suivre.

"Comme, par exemple, en opposition à ces régimes despotes, hypocrites, mensongers, démasqués, appa­raissent les marques des organisations réellement po­pulaires qui doivent être appliquées,

distinctes de ces régimes fallacieux.

Dans ce cadre, les prières, les invocations, les ziyârâts, avec l’intention réelle de découvrir tout cela, seront effectives. Elles assureront la découverte des erreurs, des moyens de les corriger et de la voie à suivre, avec la Volonté de Dieu.

Tous les jours, en ce mois de Ramadan, ne nous plaignons-nous pas de l’occultation de l’Imam(qa) ?(12) Nous sommes-nous demandé pourquoi il(qa) ne sort pas ? Une telle épreuve a-t-elle un lien avec ce que nous devons faire (et que nous ne faisons pas) ?

Nous devons réfléchir sur toutes ces éventualités et d’autres encore.(13)

(1){Et si seulement, quand vient Notre Vigueur, ils imploraient [Dieu] en toute humilité .}(43/6 al-An‘âm)

(2)Les gouvernements occidentaux ne se sont-ils pas avérés être plus préoccupés à sauvegarder les intérêts financiers des grandes capitalistes que la santé de leurs habitants ?!

(3)leurs sciences étant liées à leur conception de la vie, à leur vision matérialiste du monde avec la primauté donnée à l’argent. Point très important qu’il n’est pas possible de développer ici.

(4)avec les réserves suggérées précédemment.

(5)comme lors de l’épidémie de peste à Samârrâ en Irak, où la récitation de la ziyârat ‘Ashûrâ’ par les croyants de la ville les sauva de la peste (cf. L.S. No44 p18).

(6)Cf. l’histoire du peuple du Prophète Moussa(p) touché par une grande sècheresse. Le Prophète Moussa(p) emmena son peuple pour la prière de la pluie. Dieu lui révéla alors que la cause de cette sècheresse est la présence parmi eux d’un pécheur depuis plus de 40 ans, lui demandant de le chasser du groupe. Mais ce fut le repentir de ce pécheur en entendant cela qui ramena la pluie (cf. L.S. No91 p17).

(7)Cf. les versets 247 & 249 de la sourate al-Baqara (2).

(8)Dieu Tout-Puissant ne dit-Il pas dans Son noble Livre :{Dieu anéantit l’usure et fait fructifier les aumônes.}(276/2 al-Baqara) Interrogé sur le pourquoi de l’interdiction de l’usure, l’Imam as-Sâdeq(p) dit : « Pour que les gens ne s’interdisent pas de faire le bien. » Kashef al-Ghumma, vol.2 p399 (cité in L’Imam as-Sâdeq(p) p133 aux Ed. B.A.A).

(9)« occulté », c’est-à-dire présent sur terre mais on ne le voit (ou on ne sait pas que c’est lui(qa)). S’il(qa) n’était pas là, la terre serait engloutie avec ses habitants.

(10)Cf. le verset 69 de la sourate az-Zumar (39).

(11)Pour plus d’informations sur l’Imam(qa), cf. la rubrique de cette revue «Avec l’Imam al-Mahdî(qa)».

(12)cf. plus loin pp30-31.

(13)pour plus de détails cf. www.islamona.center.

www.lumieres-spirituelles.net  N°103 - Ramadân - Shawwâl 1441 - Mai - Juin 2020


Articles précédents:

1442 (2020-2021)

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)