1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
  25. Éduquer nos enfants
2019-12-24 | Readers 351 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 5-Traitement (2)


Le fanatisme (al-‘asabiyyah) – 5-Traitement (2)

Après avoir vu les effets néfastes, voire dévastateurs tant au niveau individuel que collectif, en ce monde et dans l’Au-delà, de cette grave maladie du cœur, il est temps de voir le traitement pour l’éradiquer.

A/Au niveau de la pensée, de la réflexion

ÜPrendre conscience du danger de cette maladie et réfléchir sur ses effets néfastes

˜« Il faut attirer son attention sur les aspects négatifs de cet état blâmable en vue de réformer l’âme, l’éduquer et purifier le cœur de ses impuretés et des saletés qui l’entourent.

L’être humain doit prendre conscience que le fanatisme jette en fait un voile sur sa pensée et sa raison, qu’il l’empêche de connaître les vérités, de comprendre les réalités, qu’il a pour but de déchirer les relations sociales entre les éléments de la société et de semer les graines de l’hypocrisie et de la division entre eux (etc.).

 Avoir une vision claire de ces choses devrait permettre de diminuer l’intensité du fanatisme, d’aider à faire disparaître toute trace de ce vice et de parcourir la voie de la félicité et de l’équité, de suivre la méthode rationnelle dans ses pensées et ses croyances. »

(al-Akhlâq fî al-Qurân de sh. Nasr Makârem ash-Shîrâzî, pp204-205)

˜« Les moyens pour guérir du fanatisme consistent dans un premier temps à se rappeler que ce vice oblige la Colère de Dieu et Sa Vengeance et qu’il entraîne l’individu jusqu’à l’incroyance.

Et en même temps, se souvenir des bienfaits de son contraire, l’équité. »    

 Jamâ‘at as-Sa‘âdât  de sh. Naraqi p271 (p77 en français)

˜« L’individu qui prétend à l’Islam et à la foi est celui qui se soumet et se plie aux Vérités, qui voit ses propres objectifs – quelque grandioses qu’ils soient – disparaître dans les objectifs du Maître de ses biens, qui sacrifie son âme et sa volonté dans la voie de la Volonté de son Maître véritable.

Il est clair qu’une telle personne ne connait pas le fanatisme de l’ignorance(1) et s’en dédouane dès qu’il apparait, qu’elle n’oriente son cœur que vers là où se trouvent les vérités, qu’elle ne recouvre pas ses yeux du voile épais du fanatisme de l’ignorance, qu’elle piétine de ses pieds toutes les relations et tous les attachements en vue d’élever la parole du droit et d’annoncer la vérité.

Il est prêt à sacrifier l’ensemble des proches, des bien-aimés et des habitudes [c’est-à-dire prêt à éviter le favoritisme ou le fanatisme en faveur de ses proches et les traditions établies par les hommes] sur l’autel du Maître des Bienfaits absolus. Chez lui, le ‘fanatisme’ islamique s’oppose au fanatisme ignorant(1). Il met en avant l’Islam et l’amour pour la Vérité.

L’individu qui connait les vérités sait que l’ensemble des fanatismes, des attachements [aux choses de ce monde], des relations ne sont que des choses éphémères à l’exception des relations avec le Créateur. Cela est le ‘fanatisme’ véritable qui est un ordre substantiel qui n’est pas amené à disparaître, qui est plus solide que tout lien, plus fort que toute lignée (hasab) et plus sublime que toute alliance [toute relation de parenté par alliance (nasab)].

˜Il existe un noble hadîth dans lequel le Messager(s) de Dieu dit : « Toute lignée et toute alliance sont coupées le Jour de la Résurrection sauf ma lignée et mon alliance. » (Wasâ’il ash-shî‘at, Kitâb an-Nikâh H5, Bihâr, vol.25 Kitâb al-Imâmat p249)

Et cela, parce que la lignée du Messager(s) de Dieu est spirituelle et permanente, loin de l’ensemble des fanatismes de l’ignorance(1). Cette lignée et cette alliance spirituelles sont plus apparentes et leur perfection plus claire dans l’Au-delà, parce qu’elles sont une relation divine qui n’apparait selon la perfection de sa vérité que dans ce monde-là. Alors que ces relations physiques, établies en ce monde-ci selon les habitudes humaines, se coupent avec la disparition des causes et n’ont, dans le monde là-bas, aucune utilité, aucune valeur, sauf celles correspondant au régime du monde immatériel, divin, sous l’ombre de la balance des règles de la législation et de la raison qui ne se fissurent pas. »

8e Hadîth sur al-‘Asabiyyah in 40 Hadîthann, Imam al-Khomeynî(qs) pp185-186

ÜRéaliser l’image réelle du fanatisme telle qu’elle apparait dans l’Au-delà

˜Il est rapporté d’une chaîne de transmission remontant à Mohammed fils de Ya‘qûb de ‘Alî fils d’Ibrahîm, de son père d’an-Nawafalî, d’as-Sakûnî, jusqu’à Abû Abdallah, l’Imam as-Sâdeq(p) :

« Le Messager de Dieu(s) dit : « Celui qui a un grain de moutarde de ‘fanatisme’ (‘asabiyyah) dans son cœur, Dieu le ressuscite le Jour de la Résurrection avec les Arabes de l’ignorance(1). » »

Usûl al-Kâfî, vol.2 Bâb 309 al-‘Asabiyyah H3 p297

˜« Il est apparu, dans l’explication de certains propos rapportés, que les critères pour les images immatérielles (malakûtiyyah), intermédiaires (barzakhiyyah) et au Jour du Jugement sont les aptitudes (malakât) et leurs forces. C’est que le monde-là est le lieu de l’apparition de l’autorité de l’âme dont le corps ne désobéit à aucun ordre. L’être humain peut ressusciter dans ce monde-là sous la forme d’un animal ou du shaytân. Et sans doute le propos rapporté cité ci-dessus donne une indication de cela.

Une personne qui a un tel vice va peut-être se voir lui-même, quand il se déplacera dans l’autre monde, comme un de ces Arabes de l’ignorance, sans foi en Dieu (qu’Il soit Exalté), en la Prophétie et au Message. Il se verra alors sous la forme sous laquelle ces Arabes seront ressuscités. Il ne saura pas qu’il était en ce monde un de ceux qui embrassaient le juste dogme de la croyance en Dieu, en Son Messager et qui appartenaient à la communauté du Messager, le sceau de la Prophétie.

Comme il est dit, dans le propos rapporté sur les gens de l’Enfer, qu’ils oublient jusqu’au nom du Messager de Dieu, qui ne peuvent se connaître eux-mêmes qu’après que Dieu (qu’Il soit Glorifié) décide de les sauver. (cf. Fayd al-Kashânî in ‘Ilm al-yaqîn, vol.2 pp1042-1043, les propos rapportés sur ce sujet)

Et, en tant que cette humeur (sajiyyah) fait partie des humeurs (sajâyâ) du shaytân selon certains propos rapportés, les « Arabes de l’ignorance » et les détenteurs du fanatisme seront peut-être ressuscités le Jour de la Résurrection sous la forme de shaytân. »

8e Hadîth sur al-‘Asabiyyah in 40 Hadîthann, Imam al-Khomeynî(qs) pp186-187

 (1)c’est-à-dire de l’époque de l’ignorance avant l’Islam.

www.lumieres-spirituelles.net     No101 - Jumâdî I & II 1441 – Janvier-Février 2020


Articles précédents:

1441 (2019-2020)

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)