1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2018-11-04 | Readers 35 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Sourate al-Burûj (les constellations) (85) (1)


Sourate al-Burûj  (les constellations) (85) (1)

بِسْمِ اللهِ الرَّحْمَنِ الرَّحِيمِ

Bi-smi-Allâhi ar-Rahmâni ar-Rahîmi,

Par le Nom de Dieu, le Tout-Miséricordieux, le Très-Miséricordieux,

وَالسَّمَاءِ ذَاتِ الْبُرُوجِ (1) وَالْيَوْمِ الْمَوْعُودِ (2) وَشَاهِدٍ وَمَشْهُودٍ (3)

wa-s-samâ’i dhâti-l-burûji ; wa-l-yawmi al-maw‘ûdi ; wa shâhidinn wa mashhûdinn ;

par le ciel aux constellations ! et par le jour promis ! et par un/le témoin et un/le témoigné !

قُتِلَ أَصْحَابُ الْأُخْدُودِ (4) النَّارِ ذَاتِ الْوَقُودِ (5) إِذْ هُمْ عَلَيْهَا قُعُودٌ (6) وَهُمْ عَلَى مَا يَفْعَلُونَ بِالْمُؤْمِنِينَ شُهُودٌ (7) وَمَا نَقَمُوا مِنْهُمْ إِلَّا أَن يُؤْمِنُوا بِاللَّهِ الْعَزِيزِ الْحَمِيدِ (8) الَّذِي لَهُ مُلْكُ السَّمَاوَاتِ وَالْأَرْضِ وَاللَّهُ عَلَى كُلِّ شَيْءٍ شَهِيدٌ (9)

Qutila ashâbu-l-ukhdûd ; an-nâri dhâti-l-waqûdi ; idh hum alayhâ qu‘ûdunn ; wa hum ‘alâ mâ yaf‘alûna bi-l-mû’minîna shuhûdunn ; wa mâ naqamû minhum illâ an yu’minûna bi-llâhi al-‘azîzi al-hamîd ; al-ladhî lahu mulku-s-samâwâti wa-l-ardi wa-llâhu ‘alâ kulli shay’inn shahîdunn ;

[Que]soient tués les gens du long fossé, [au]le feu aux combustibles ; alors qu’eux sur/à côté de lui sont assis ; et eux sont témoins de ce qu’ils font des croyants ; à qui ils ne reprochaient que de croire en Dieu le Tout-Puissant/Digne, le Digne de Louange à Qui appartient la royauté des cieux et de la terre et Dieu est Témoin de toute chose.

إِنَّ الَّذِينَ فَتَنُوا الْمُؤْمِنِينَ وَالْمُؤْمِنَاتِ ثُمَّ لَمْ يَتُوبُوا فَلَهُمْ عَذَابُ جَهَنَّمَ وَلَهُمْ عَذَابُ الْحَرِيقِ (10)

إِنَّ الَّذِينَ آمَنُوا وَعَمِلُوا الصَّالِحَاتِ لَهُمْ جَنَّاتٌ تَجْرِي مِن تَحْتِهَا الْأَنْهَارُ ذَلِكَ الْفَوْزُ الْكَبِيرُ (11)

 إِ نَّبَطْشَ رَبِّكَ لَشَدِيدٌ (12)

إِنَّهُ هُوَ يُبْدِئُ وَيُعِيدُ (13) وَهُوَ الْغَفُورُ الْوَدُودُ (14) ذُو الْعَرْشِ الْمَجِيدُ (15) فَعَّالٌ لِّمَا يُرِيدُ (16)

Inna al-ladhîna fatanû al-mu’minîna wa-l-mu’minâti thumma lam yatûbû fa-lahum ‘adhâbu jahannama wa lahum ‘adhâbu-l-harîqi ; inna al-ladhîna âmanû wa ‘amalû as-sâlihâti lahum jannâtunn tajrî min tahtihâ al-anhâru dhâlika al-fawzu al-kabîru ; inna batsha rabbika la-shadîdunn ; innahu huwa yubdi’u wa yu‘îdu ; wa huwa al-ghafûru al-wadûdu ; dhû-l-‘arshi al-majîdu ; fa‘‘âlunn limâ yurîdu ;

Certes, ceux qui ont fait subir des épreuves aux croyants et aux croyantes et qui après ne se sont pas repentis, à eux le châtiment de l’Enfer et le supplice du feu ; certes, ceux qui ont cru et accompli de bonnes actions, à eux des Jardins sous lesquels coulent les ruisseaux, cela est le très grand triomphe ; certes, la Force de ton Seigneur est terrible ; certes, c’est Lui Qui commence et refait ; et Il est Celui qui pardonne sans cesse, le Tout-Affectueux, Possédant l’Arche, le Très Glorieux, Faisant ce qu’Il veut.

هَلْ أَتَاكَ حَدِيثُ الْجُنُودِ (17) فِرْعَوْنَ وَثَمُودَ (18) بَلِ الَّذِينَ كَفَرُوا فِي تَكْذِيبٍ (19) وَاللَّهُ مِن وَرَائِهِم مُّحِيطٌ (20) بَلْ هُوَ قُرْآنٌ مَّجِيدٌ (21) فِي لَوْحٍ مَّحْفُوظٍ (22)

Est-ce que t’est parvenu le récit des troupes [les troupes]de Pharaon et de Thamûd ? Mais ceux qui n’ont pas cru [persistent]dans le fait de mentir (ousont en dénégation)et Dieu est derrière eux encerclant. Mais il est un lu lisible très glorieux, dans un Tableau conservé.

Première approche globale de la sourate en nous aidant de l’interprétation « constructive » de docteur Mahmoud Bostani dans « al-Tafsîr al-binâ’î lil-Qorân al-karîm ».

Cette sourate comprend vingt-deux versets, le « Basmalah » (1) étant inclus dans le premier verset. Pour faciliter la compréhension de la sourate, nous allons d’abord procéder par une première lecture globale, en repérant ces petits mots de liaison qui donnent de précieuses indications sur la structure et le contenu de la sourate.

PREMIÈRE APPROCHE GLOBALE DE LA SOURATE

En faisant une première lecture de cette sourate, on peut considérer :

1)Un premier groupe de trois versets qui commencent chacun par « wa » et qui est suivi par un nom au cas indirect (c’est-à-dire se terminant par un « i » ou « inn ») exprimant le serment. Il se porte sur trois éléments (ou même quatre) sur lesquels Dieu (qu’Il soit Glorifié) fait le serment, pour renforcer la véracité de ce qu’Il va annoncer. Quels sont ces éléments du serment ? Quelle importance représentent-ils ? Quels liens ont-ils avec ce qui suit ? Où est la « réponse aux serments » ?

2)Un deuxième groupe de six versets (de 4 à 9) introduit par un verbe (qutila) au masculin singulier au temps du passé (qui donc peut être compris comme une annonce d’un évènement ou comme une malédiction) nommant les « gens d’al-Ukhdûd ». Les versets sont liés entre eux soit par une particule temporelle (idh), soit par une conjonction de coordination (wa) soit par un pronom relatif (al-ladhî). Qui sont les « gens d’al-Ukhdûd » ?  Quelle est leur histoire ? Pourquoi sont-ils évoqués ?

3)Un troisième groupe de six versets (de 10 à 16) introduit par quatre particules de confirmation ou d‘insistance (inna) mettant en relief le mot de départ qui suit, mis au cas direct (c’est-à-dire se terminant par un « a » ou « îna»). Quelles sont ces vérités immuables affirmées dans ce groupe de versets ? Sont-elles les « réponses aux serments » ?

4)Un quatrième groupe de six versets (de 17 à 22) introduit par une particule interrogative (hal), la question se portant sur l’histoire des soldats de Pharaon et de Thamoud. Quelle est l’histoire des troupes de Pharaon et de Thamoud ? Pourquoi leur évocation ? A-t-elle un lien avec celle des « gens d’al-Ukhdûd  » ? Deux vérités sont affirmées à la fin, introduites par la coordination « bal », comme en démenti, mais à quoi ?  

                Récapitulation des principales particules de cette sourate

wa : Particule + nom suivi au cas indirect = pour introduire un serment.

idh :Particule temporelle (n’ayant pas d’influence sur le reste de la phrase) 

         = voilà ; alors que, lorsque, lors de, à l’époque où ; car puisque.

wa : Conjonction de coordination = et

al-ladhî : Pronom relatif pour les personnes.

inna : Particule + nom suivi au cas direct

           = pour mettre en valeur le terme de départ qui suit et insister sur lui.

hal : Particule interrogative = est-ce que ?

bal : Conjonction de coordination,

         exprimant une confirmation/insistance dans une phrase affirmative = bien plus, voire ;

         et exprimant le contraire/insistance dans une phrase négative = mais, plutôt, au contraire.

Cette sourate a été révélée à La Mecque, dans le but, est-il dit, de renforcer la détermination des croyants, partisans du Messager de Dieu(s), qui subissaient pressions, châtiments physiques et moraux de la part des gens de La Mecque, de les encourager à résister aux difficultés, à raffermir leur foi et à l’ancrer dans leurs cœurs. Pourquoi le rappel des histoires des « gens d’al-Ukhdûd » et des troupes de Pharaon et de Thamoud au Prophète Mohammed(s) ?  Quel est le lien entre la situation de ces « gens d’al-Ukhdûd », celle des troupes de Pharaon et de Thamoud et celle des croyants qui ont suivi le Prophète Mohammed(s) ?

 (1)Voir le sens du « Basmalah » dans la revue N°0 de la revue Lumières-Spirituelles. Nous encourageons le lecteur à y revenir.

www.lumieres-spirituelles.net N°94 - Rabi' I & II 1440 - Novembre-Décembre-Janv. 2019


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)