1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2018-07-11 | Readers 151 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les sauterelles


Les sauterelles

(al-Jarâdat)

Lasauterelle, au sens strict du terme, désigne une famille d’insectes orthoptères, contenant plus de 6400 espèces, qui se déplacent en sautant à l'aide de leurs longues pattes postérieures. (D’où leur appellation ‘sauterelle’, mot dérivant du verbe « sauter ».) Les couleurs (verte ou grise) peuvent s’adapter à l’environnement pour se dissimuler. Elle a des antennes longues, et des organes auditifs situés sur ses pattes avant.

Elle est mangée dans plusieurs parties du monde, en Amérique du sud (comme au Mexique), en Afrique (comme en Ouganda) et en Asie (comme au Japon où 7 tonnes de sauterelles sont consommées par an).

Dans les propos rapportés des Infaillibles(p), les Imams(p) sont interrogés sur la licéité ou non de la consommation de sauterelles – ce qui montre que sa consommation était courante à cette époque dans cette région –. Tous les insectes sont interdits de consommation, dans l’Islam, sauf la sauterelle, le seul insecte licite, mais à certaines conditions. 

L’Imam as-Sâdeq(p) fut interrogé sur les sauterelles, si on peut les manger. Il(p) dit : « Cela va de manger des sauterelles. » Puis il(p) ajouta : « Elle est [née d’]un éternuement (nathratunn) d’un poisson dans la mer. »(1)

Et l’Imam Abû-l-Hassan(p) (al-Kâzhem(p)) précisa qu’on ne mange pas les sauterelles trouvées mortes dans le désert ou dans l’eau* ni les jeunes criquets (ad-dabâ mina-l-jarâd) tant qu’ils ne peuvent pas voler de façon indépendante. Elles doivent être attrapées vivantes. (2)

Cependant, "celui qui a tué une sauterelle, en état de sacralisation, doit [verser en amende de compensation] une poignée de nourriture.(3) Ou « donner à manger des dattes et les dattes sont meilleures que les sauterelles. »(4) Et si c'est en grand nombre, [il doit verser] le sang d’une brebis. »(5)

Consommées bouillies ou frites, les sauterelles sont considérées comme un régal culinaire pour beaucoup de cultures. Elles sont connues pour être riches en protéine. Chacune d’entre elles contient environ 6 grammes de protéines. 100 grammes de sauterelles donnent 26,3 grammes de protéines contre 20,2 gr pour l'équivalent de viande de boeuf...

*Voir La Nourriture licite et illicite aux Ed.BAA (notamment p25,27 & p44)

(1)Kâfî, vol.6 p221 H1 – Wasâ’il vol.24 p88 ;  (2)Kâfî, vol.6 p221 H3 ; (3) de l'Imam al-Baqer(p), Kâfî, vol.4 p393 H3 ; (4) de l'Imam as-Sadeq(p), Kâfî, vol.4 p393 H4 ; (5) de l'Imam al-Baqer(p), Kâfî, vol.4 p393 H3.

www.lumieres-spirituelles.net N°92 - Dhû al-Qa‘deh & al-Hujjah 1439 - Juillet.Août.Sept 2018


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)