1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2017-11-15 | Readers 121 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

A propos du "Vouloir" (Mashî'at) de Dieu (7)


A propos du "Vouloir" (Mashî'at) de Dieu (7)

Suite du commentaire de l'imam al-Khomeynî(qs) sur le propos rapporté, selon sa chaîne de transmission, d'Ahmed fils de Mohammed fils d'Abû Nasr, d'Abû al-Hassan ar-Ridâ(p) sur le Vouloir Divin.

Après cet éclaircissement rectificatif discursif, nous nous sommes confrontés à une autre confusion supposée qui est que, selon ce que nous avons mis en évidence, nous avons, d’un côté, ôté le bien et le bonheur des entités existantes et nous les avons liés à Dieu (qu’Il soit Exalté) – et cela est de la « contrainte » (al-jaber) qui est refusée – et de l’autre, nous avons fait que le mal et la misère proviennent de l’être humain [de la créature, du créé] et nous les avons ôtés de la Puissance Nécessaire [Dieu Tout-Puissant] – et cela est de la « procuration » (plein pouvoir, tafwîd) qui est également récusée.

Et le fait d’être refusé ou récusé est confirmé (fixe) selon la méthode des connaisseurs (gnostiques) et à la lumière des preuves philosophiques. Alors, comment faire concorder le propos précédent [de l’Imam ar-Ridâ(p)] et ce qu’entraînent la « contrainte » et la « procuration » ?

L’Imam(p) a répondu selon la preuve évoquée, dans le propos : Dieu (qu’Il soit Exalté) a la primauté sur les serviteurs [la créature, les créés] pour les bienfaits. Et ces derniers [la créature, les créés] ont la primauté sur l’Essence Sainte de Dieu pour les méfaits. Et pour l’affirmation de ces deux primautés, il y a l’affirmation de l’affiliation aux deux extrémités (parties).

La primauté de Dieu pour le Bien

Pour mettre en évidence la primauté de Dieu (qu’Il soit Glorifié) sur Ses serviteurs pour le Bien, il est fait allusion au rapport du Bien avec le Principe des principes, qui est un rapport existentiel, en soi : le Bien est l’Existence-même :

Dans le Nécessaire, il est l’Essence en Soi, et dans le possible, le contingent, par apposition et émanation.

L’Origine de l’émanation du Bien est le Nécessaire (qu’Il soit Exalté), tandis que le miroir de Son Apparition et de Son Apparence est pour le possible. Ce rapport est de « faire apparaître et émaner » qui est plus complet que le rapport de « l’apparence et de la réceptivité » (qabiliyyah).

La primauté des créatures pour le mal

Quant aux méfaits et aux maux, l’ordre est inverse, malgré la justesse du rapport aux deux extrémités (parties), en tant que ce qui émane de Dieu est Bien et que son corollaire, la pénétration du mal, est selon le principe de l’entraînement et du suivi. Le rapport du mal à Dieu est alors par accident (bi-l-‘arad) et à la quiddité par essence (bi-dh-dhât), à cause de ses carences et de ses déficiences.

Ces versets coraniques mettent en évidence ces deux rapports :

*Quand l’Unité arbitre et que disparaissent les multiplicités et les manques, Il (qu’Il soit Glorifié) dit : {Dis : Tout [provient] de chez Dieu.}(78/4 Les Femmes)

*Quand il y a considération des multiplicités par accident et intermédiaires, Il (Tout-Puissant) dit : {Ce qui te touche en bien [provient] de Dieu et ce qui te touche en mal [provient] de toi-même.}(79/4 Les Femmes)

(Imam al-Khomeynî, Hadith 35 in 40 Hadîthann pp662-663 aux Ed.Dâr at-Ta‘âruf-Liban) 

www.lumieres-spirituelles.net N°88 - Rabî ' I et II 1439 - Décembre-Janvier 2018


Articles précédents:

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)