1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-11-25 | Readers 506 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La colère (al-ghadab) – Traitement (1)


La colère (al-ghadab) – Traitement (1)

Après avoir vu les principales causes à l’origine de l’orgueil, nous allons voir le traitement à suivre pour soigner cette maladie. Bien sûr pour guérir de cette maladie, il faut :

wen avoir l’intention ;

wcompter sur Dieu ;

ws’appuyer sur ce dont Dieu nous a pourvus (comme la fitra, la raison..)

wprendre conscience de la gravité de la maladie, être convaincu de la nécessité de s’en débarrasser. Pour cela, commencer par le regret, le repentir, puis réfléchir sur les conséquences, assainir les croyances des fausses idées, les suggestions du shaytân, considérer ce qui arrive comme des épreuves venant de Dieu pour arriver à se débarrasser de cette maladie et dépasser ce stade ;

wpasser aux actes en faisant le contraire de ce que veut l’âme, l’observer, la contrôler, la rectifier ;

ws’aider des actes d’adoration (prières, invocations, lecture du Coran..), des évocations de Dieu (notamment pour se protéger du shaytân), des demandes d’intercession du Prophète et d’Ahle al-Beit(p), des bonnes actions comme les aumônes.

Mais cette maladie (la colère) présente des particularités dont il faudra tenir compte pour son traitement.

1)On doit d’abord chercher à l’éteindre au moment où elle se déclare pour l’empêcher de se répandre, parce qu’une fois qu’elle s’embrase, il est très difficile, voire impossible d’intervenir, au risque de la voir s’enflammer davantage.

2)Une fois la colère éteinte ou calmée, on peut alors faire intervenir la raison pour qu’elle reprenne le contrôle. La rapidité de l’apparition des regrets révèle la présence de la raison. L’absence de remords révèle au contraire son absence voire la prédominance de la folie pour reprendre l’expression du Prince des croyants(p).

3)La ou les causes véritables de la colère ayant été découvertes, il faut travailler sur elle(s) pour extirper les racines de la colère. Bien sûr, le traitement varie selon que l’on est croyant ou on ne l’est pas.

4)En même temps, il est nécessaire de démystifier les autres approches de la colère et de mettre en évidence leurs défaillances, pour ne pas continuer à se leurrer sur la gravité de cette maladie et éviter de mener un traitement qui aboutit au contraire du résultat escompté. Il faut bien avoir conscience que tant que cette maladie est présente dans le cœur d’une personne, cette personne ne peut prétendre à un quelconque perfectionnement ni rapprochement de Dieu.

L’objectif de l’être humain en ce monde n’est pas le repos, l’aisance (ici la fuite des désagréments), mais d’en finir avec les problèmes de l’âme pour devenir maître de sa vie, et assurer le meilleur des avenirs en ce monde et dans l’Au-delà. Et il s’agit non pas d’anéantir cette « force de la colère » mais de la contrôler et de la placer sous la direction de la raison. « La meilleure possession est celle de la colère » disait le Prince des croyants(p).(1)

L’être humain est la manifestation du Nom de Dieu « al-Mutakabbir » (l’Orgueilleux), indiquant une station élevée de perfectionnement de l’être humain(2). Ne soyez pas surpris. C’est parce qu’il s’est élevé au-dessus des réactions (indépendantes de sa volonté), de toute influence qu’il acquiert alors la « wilaya absolue ».

S. Abbas Noureddine conf. 5/06/2005

(1)Ghurar al-Hikam - Mizân al-Hikmah No14 714 - (2)Kashef al-Ma'nâ 'an sirr Ismâ' Allah al-Husnâ d'Ibn 'Arabî p220

www.lumieres-spirituelles.net  No82 - Rabî 'I & II 1438 Décembre-Janvier  2017


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)