1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2016-06-03 | Readers 1227 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Les invocations « visionnelles » de l’Imam ‘Alî(p) (11)


Les invocations « visionnelles » de l’Imam ‘Alî(p) (11)

Un exemple de la demande de l’Imam ‘Alî(p) de la vue (ru’yat) parfaite, de la vision (shuhûd) complète et de la visite permanente de Dieu Très-Elevé : l’Entretien intime de Sha‘ban(1) :

« Mon Dieu, accorde-moi de me consacrer totalement à Toi, illumine les visions de nos cœurs par la lumière de leur regard sur Toi, jusqu’à ce qu’elles déchirent les voiles de lumière et atteignent ainsi la source de Ta Grandeur, et que nos esprits soient suspendus à la Gloire de Ta Sainteté. »(2)

« Mon Dieu, adjoins-moi à la plus splendide lumière de Ta gloire afin de Te connaître et de me détourner de tout ce qui est autre que Toi, d’être dans la crainte de Toi et plein d’égards envers Toi, ô Détenteur de la Majesté et de la Générosité ! »(3)

Cet entretien intime rapporte des désirs et des demandes qui proviennent de la vie « visionnelle », gnostique de ‘Alî fils d’Abû Tâleb(p). Un certain Prophète(p) (Salomon) a demandé à Dieu un royaume : {Il dit : « Seigneur, pardonne-moi et accorde-moi un royaume qui ne conviendrait à personne après moi.}(35/38 Sad) Alors que la demande de‘Alî fils d’Abû Tâleb(p) est d’arriver à la vision du Propriétaire (al-Mâlik), non pas être roi ni avoir un royaume. Il n’a qu’un seul désir, celui de voir le véritable Propriétaire, le Souverain véritable.

Et pour se libérer de l’ensemble des difficultés, il ne demande pas que de se couper des choses, mais d’avoir une interruption loin de tout autre que Lui. Même ! La totale interruption ! Ce n’est qu’alors que le cheminant, le pèlerin coupe tout sentiment pour tout autre que Dieu. Même ! Qu’il n’a plus aucun sentiment de la disparition du lien avec l’autre. L’interruption (al-inqitâ’a) est plus élevée que la coupure (qata‘a) en tant que dans la totale interruption, il n’y a aucune attention à l’abandon de ce qui est autre que Dieu.

Et le corollaire de la réalisation de ce but : l’arrivée d’une lumière divine particulière avec laquelle se déchirent les voiles de lumière après que furent déchirés les voiles des ténèbres.

(à partir du livre al-Hayât al-‘Irfâniyyah li-l-Imam ‘Alî(p) de sheikh Jawâdî Amolî (pp65-67)

(1)Mafatîh al-Jinân, pp556-567 dont les pages 564-565 & 566-567

(2)

Ilâhî, hab lî kamâla-l-inqitâ‘i ilayka wa anir absâra qulûbinâ bi-diyâ’i nazharihâ ilayka hattâ takhriqa absâru-l-qulûbi hujuba-n-nûri fa-tasila ilâ ma‘dini-l-‘azhamati wa tasîra arwâhunâ mu‘allaqatann bi-‘izzi qudsika

إِلهِي هَبْ لِي كَمالَ الاْنْقِطاعِ إِلَيْكَ وَأَنِرْ أَبْصارَ قُلُوبِنا بِضِياءِ نَظَرِها إِلَيْكَ حَتَّى تَخْرِقَ أَبْصارُ الْقُلُوبِ حُجُبَ النُّورِ فَتَصِلَ إِلَى مَعْدِنِ الْعَظَمَةِ وَتَصِيرَ أَرْواحُنا مُعَلَّقَةً بِعِزِّ قُدْسِكَ

(3)

Ilâhî wa alhiqnî bi-nûri ‘izzika-l-abhaji fa-akûna laka ‘ârifann wa ‘an siwâka munharifann wa minka khâ’ifann murâqibann Yâ dhâ-l-jalâli wa-l-ikrâmi

إِلهِي وَأَلْحِقْنِي بِنُورِ عِزّكَ الأَبْهَجِ فَأَكُونَ لَكَ عارِفاً وَعَنْ سِواكَ مُنْحَرِفاً وَمِنْكَ خائِفاً مُراقِباً يا ذا الْجَلالِ وَالإْكْرامِ

www.lumieres-spirituelles.net     No79  - Ramadan-Shawwal 1437 –  Juin-Juillet  2016


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)