1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 379 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

La comparaison


La comparaison

Un dernier point qu’il est important de prendre en considération dans cette lutte de/contre l’âme et d’y porter une attention particulière : la comparaison.

Il s’agit pour l’individu raisonnable de comparer les avantages et les inconvénients de chaque morale corrompue ou chaque vice qui proviennent des forces des instincts/passions, de la colère et de l’illusion, quand elles sont laissées à elles-mêmes et qu’elles sont placées sous l’autorité (à la disposition) de Satan, avec ceux de chaque bonne morale, ou chaque vertu ou qualité qui prennent naissance de ces trois mêmes forces quand elles sont sous l’autorité de la raison et de la législation, et de voir ce qui est le plus juste et le meilleur pour lui.

Par exemple, une personne vit quarante printemps puis arrive l’automne de son existence : les forces commencent à se retirer de ses membres, ses sens commencent à dégénérer, sa vue baisse, son ouïe faiblit.. Même les plaisirs n’ont plus la même intensité avant de disparaître complètement. Différentes maladies se mettent à l’assaillir de toutes parts et les différents systèmes du corps humain se dérèglent petit à petit.. Il ne reste plus que la souffrance et les regrets.. {« Malheur à moi pour mes manquements envers Dieu. J’étais certes parmi les railleurs.»} (56/39 Les groupes) Que représentent trente ou quarante ans de plaisir que nous ne pouvons même pas garder sur terre face à l’éternité au Paradis ou en enfer ? Et pour cet instant de plaisir ou de laisser-aller, qu’est-ce qui nous attend ?

L’Enfer de nos actes apparaîtra dès l’instant où l’âme quittera le corps et il restera notre compagnon éternellement : {Ils trouveront présent tout ce qu’ils ont fait.} (49/18 al-Kahf) Tel celui qui a utilisé des biens d’orphelins pour se donner un peu de plaisir pendant un instant, verra la réalité de cet acte sous forme de feu dans son ventre : {Ceux qui mangent injustement des biens des orphelins ne font que manger du feu dans leurs ventres. Ils brûleront bientôt dans les flammes de l’Enfer.} (10/4 Les Femmes)

Et pour celui qui a semé dans son âme des vices vils, corrompus, comme la jalousie, l’envie, l’avarice, la cupidité, il lui est réservé un enfer que l’on ne peut pas imaginer, qui ne peut venir à l’esprit et au cœur de personne. Le feu apparaîtra du fond de sa propre âme ; même les gens de l’enfer fuient devant l’horreur du châtiment de ces gens. Dans certains propos rapportés, il est dit qu’il y a en Enfer une vallée réservée aux arrogants (les mutakabirîne) appelé « Saqar ». Cette vallée se plaignit à Dieu Très-Elevé de la chaleur torride, Lui demandant l’autorisation de souffler. Après en avoir obtenu l’autorisation, « Saqar » souffla et brûla l’Enfer. (cf. al-Kâfî, vol.2 Bâb al-Kibar H10)

Et pire que l’Enfer des actes et celui des vices, il y a celui de la mécréance et de l’incroyance qui est encore plus brûlant et plus ténébreux. L’existence de l’Enfer et de ses châtiments fait partie des principes incontestés de l’ensemble des religions et preuves évidentes. De plus certains gnostiques spirituels ont eu en visions des exemples de ces châtiments après notre mort.

Ne devons-nous pas réfléchir avec précision ? Pourquoi restons-nous ainsi endormis, insouciants, ignorants ? Avons-nous reçu une assurance de Dieu de ne pas être touchés par les feux de l’Enfer ? L’Imam as-Sajjâd, Alî fils de Hussein(p) déchirait le cœur des gens par ses pleurs, ses lamentations, ses entretiens intimes avec Dieu, et lui était un Imam infaillible.. Pourquoi n’avons-nous jamais honte, pourquoi violons-nous tous ces interdits et ces lois divines en présence de la Seigneurie ?

Malheur à nous pour notre négligence ! Malheur à nous lors des affres de la mort ! Malheur à nous pour notre état lors des difficultés dans le monde intermédiaire ! Malheur à nous lors du Jour du Jugement Dernier, de l’Enfer avec ses ténèbres, ses châtiments !

D’après 40 hadîthann de l’imam Khomeynî(qs) 1erHadîthMaqâm 2 – partie 5

www.lumieres-spirituelles.net     No22  - Rabî‘I 1432 – Février-Mars 2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)