1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2015-02-04 | Readers 435 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Même les animaux étaient avec les combattants !


Même les animaux étaient avec les combattants !

Ils marchaient de jour comme de nuit dans les montagnes, parmi les arbres, pour se rendre dans leurs positions avancées face aux postes d’occupation israéliens. Au début de la résistance contre l’occupation, ils n’avaient pas d’appareils sophistiqués pour connaître les déplacements des troupes ennemies. Alors c’étaient les oiseaux qui leur servaient de radar..

Quand ils étaient en sécurité, ceux-ci les accompagnaient, voltigeant d’arbre en arbre et gazouillant avec vivacité et leur compagnie enchantait les combattants.

Mais quand ils se taisaient et même s’envolaient loin d’eux, les combattants savaient qu’il y avait un danger. Alors ils se dispersaient dans les environs et il ne se passait pas une minute qu’arrivait un obus israélien à l’endroit qu’ils venaient de quitter…

Ils se mettaient à remercier Dieu et attendaient le retour des oiseaux pour reprendre la route..

Une fois, un combattant fut découvert par les forces d’occupation israéliennes qui envoyèrent aussitôt un obus Merkava dans sa direction. Miraculeusement, l’obus n’explosa pas mais le projeta à terre, loin à l’intérieur des terres. Le combattant resta un moment immobile s’assurant qu’un second abus n’allait pas tomber au même endroit. Il était là, allongé, quand arriva un oiseau qui se mit à piailler à côté de lui, comme s’il cherchait à lui parler. Après un court moment, l’oiseau s’en alla. L’homme à terre ne bougeait toujours pas. L’oiseau revint à la charge et repartit plusieurs fois comme s’il voulait l’emmener  avec lui ou au moins lui dire qu’il pouvait partir maintenant. A la fin, l’homme comprit, ou du moins interpréta ainsi les piaillements de l’oiseau, les prenant comme un signe de Dieu. Il se leva, se mit en marche et l’oiseau lui tint compagnie. Quand il arriva dans un endroit sûr, l’oiseau le quitta et s’envola pour d’autres horizons..

Et avez-vous entendu parler de l’histoire de la mule Randa qui servait de guide aux combattants ? Quand il y avait un danger, elle s’arrêtait et les combattants se cachaient. Quand elle se remettait en route, ces derniers reprenaient la route.

Même ! Randa pouvait aller et venir tout seul, connaissant le chemin, portant provisions, ravitaillement, et même des armes, aux postes de garde avancés face aux forces d’occupation israéliennes. Puis, il revenait seul à son étable.

Il ne répondait qu’à certaines personnes qui savaient lui parler et s’occuper de lui.

Malheureusement, à la fin, les Israéliens comprirent le rôle que jouait Randa. Ils découvrirent son secret : ils tirèrent sur elle et la mule Randa tomba martyre..

Tiré de la revue Al-Mahdî(qa),  Janvier 2009

www.lumieres-spirituelles.net     No21  - Safar  1432 – Janv.-Fev.  2011


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)