1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 388 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

Jacob Boehme (~1575 - ~1624)


Jacob Boehme

(~1575 - ~1624)

Jacob Boehme fut un théosophe illuminé luthérien allemand, présenté comme un des plus grands gnostiques chrétiens, prônant une sagesse basée sur une révélation directe et exprimée par des mythes et symboles plutôt que par des concepts, contemplative plutôt que discursive.

 

Jacob Boehme naquit en 1575 à Alt-Seidenberg (à la frontière actuelle de la Pologne et de l’Allemagne). Il reçut quelques leçons à l’école du village puis fut mis en apprentissage chez un cordonnier. De bonne heure, il eut des expériences mystiques illuminatrices. Une des  premières, la plus marquante,date de 1600, après sa rencontre avec le pasteur luthérien Martin Moller qui voulait renouveler le luthérianisme de l’époque. C’est alors qu’il rédigea son premier ouvrage « Aurora ». Mais devant l’opposition des  représentants de l’Orthodoxie Luthérienne qui le lui confisquèrent et leur interdiction de publier de nouveaux écrits, il s’arrêta. Cependant après sa seconde illumination en janvier 1619, il se remit à écrire et continua sans interruption de 1619 à 1623 jusqu’à sa mort en 1624.

La théosophie de Jakob Böhme est d'abord et avant toute une théosophie chrétienne. A côté de la voie de « Dieu dans l’Unité pure », selon Maître Eckhart, et de la tradition hermétique et alchimique, Jacob Boehme développe une troisième voie qui est celle de la Sagesse divine, ou encore de « la chaste vierge de la Sagesse divine ou Sophie ».

Parmi les thèmes abordés, la doctrine de l’« Urgrund » (le « sans-fond ») qui « serait un néant inconscient et ténébreux, donc manquant de tout. Une racine de désir germe au fond de ce néant, racine qui aspire à être. Il y a donc une racine de désir qui s'allume comme une étincelle et fait jaillir l'être du non-être, et la lumière des ténèbres. »

Autre thème, la création de l’univers selon la description du Prologue de l’Evangile de Jean, à partir de la Parole de Dieu. L’univers est triple dès l’origine et révèle progressivement sept caractéristiques (la dureté, l’attraction, la crainte, l’allumage du feu qui  émet la lumière-amour, le pouvoir divin de la parole, la parole elle-même) qui sont présentes dans chaque créature et réfléchissent son opération, de toute éternité.

Toutes les créatures, sans aucune exception, retournent dans l'unité de Dieu, le paradis étant justement pour Boehme cette unité originale de la création, et qui est aussi le lieu de retour dans l'unité primordiale des âmes après leur mariage mystique avec la Sagesse Divine (ou Theosophia) voire aussi le Retour du Christ.

Ainsi, le thème fondamental développé par Boehme est celui de la « Sophia » céleste. La « Sophia » représenterait, pour Böhme, l'homme dans sa pureté, sa virginité et sa chasteté antérieure au pêché originel. Elle serait incréée et représenterait la sagesse divine en l'homme. La Vierge Marie représente particulièrement la Sophia qui s’incarne en elle et de laquelle va naître le Christ. Et cette naissance de Jésus d'une Vierge transfigure la nature féminine en la libérant de la féminité négative. En cela, Jacob Boehme se distingua de ses origines protestantes tout en évitant les tentations ascétiques présentes dans le christianisme, notamment catholique, en présentant un certain affranchissement de la sexualité terrestre.

www.lumieres-spirituelles.net     No10 - Rabî’I  1431– Mars  2010


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)