1. La Prière
  2. L’invocation
  3. Le Coran
  4. L’Imam al-Mahdî(qa)
  5. Connaître Dieu
  6. La Voie de l’Éloquence
  7. Spiritualité des Infaillibles(p)
  8. L’Au-delà
  9. Méditer sur l’Actualité
  10. Le Bon Geste
  11. Des états spirituels
  12. La Bonne Action
  13. Exemples des grands savants
  14. Les Lieux Saints
  15. Notre Santé morale
  16. Notre Santé physique
  17. Notre Nourriture
  18. Expces Spirituelles des autres
  19. Le Courrier du lecteur
  20. Le Livre du Mois
  21. La Femme dans l'Islam
  22. Entretiens
  23. Éditorial
  24. Divers
2014-12-25 | Readers 645 | Share with your Twitter followers Share on Facebook | PDF

L’Imam as-Sajjâd(p) lors de ses prières


L’Imam as-Sajjâd(p) lors de ses prières

« Lorsque l’Imam ‘Alî fils de Hussein(p)  faisait ses ablutions, il devenait jaune.

Si on lui demandait pourquoi, il répondait :  « Savez-vous devant Qui je m’apprête à me tenir debout ? » » (1)

« Quand « l’Imam ‘Alî fils de Hussein(p) finissait de faire ses ablutions pour la prière, il se mettait à trembler, il devenait fébrile.

 Si on le lui faisait remarquer, il(p) répondait : « Savez-vous à Qui je m’adresse ? Avec Qui je veux m’entretenir ? » » (2)

« L’Imam as-Sajjâd(p) changeait de couleur quand il priait. Il se tenait alors comme un homme misérable devant un Roi Majestueux. Ses membres tremblaient de crainte de Dieu Tout-Puissant. Il priait une prière d’adieu, comme s’il voyait qu’il n’allait plus jamais prier après.

Si on lui demandait pourquoi tous ces changements qui s’opéraient en lui, il répondait : « N’est-il pas normal pour celui qui se tient devant un Dieu Grandiose  de se mettre à avoir peur et à se sentir misérable ? » » (3)

« ‘Alî fils de Hussein(p) était comme un tronc d’arbre quand il se mettait à prier. Rien ne bougeait de lui sauf ce que le vent faisait bouger. » (4)

« Quand ‘Alî fils de Hussein(p) s’apprêtait à prier, il changeait de couleur. Et quand il se prosternait, il ne levait la tête qu’il n’était couvert de transpiration. » (5)

« Quand c’était le moment de la prière, mon père, ‘Alî fils de Hussein(p) devenait jaune, sa peau se mettait à frémir et ses articulations à trembler.

Il se mettait sous le ciel, les larmes coulant sur ses joues et disait : « Ah ! Si le serviteur savait à Qui il fait ses confidences, il ne cesserait pas » » (6)

(1)Selon un propos rapporté cité par Bihâr, vol 46, p78 H.75–Hilyat al Abrâr, vol.3 p239–Muntahâ al Amâl, vol 2 p19–Kashaf al-Ghummat, vol2 p297– Sîrat al-A’i’ma, vol2, p153

(2)Selon un autre propos il est rapporté, cité par Bihâr, vol 46, p78 H.75 – Hilyat, vol.3 p238 – Muntahâ, vol 2 p19

(3)Selon un propos de l’Imam al-Bâqer(p) sur son père l’Imam as-Sajjâd(p) cité in Muntahâ al Amâl, vol 2 p21

(4)Selon un propos de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père, l’Imam al-Bâqer(p) cité par Bihâr, vol 46 p64 H.22 – Hilyat al Abrâr, vol.3 p240

(5)Selon un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père (p) cité par Bihâr, vol 46, p64H.23 – Hilyat, vol.3 p241 – Muntahâ, vol 2 p21

(6)Selon un propos rapporté de l’Imam as-Sâdeq(p) le tenant de son père (p) cité par Hilyat al Abrâr, vol.3 p241

(voir L’Imam as-Sajjâd(p), le 4ième Imam, une autre lecture de « l’histoire de l’Islam », Ed.B.A.A p143-144)

www.lumieres-spirituelles.net     No9  - Safar 1430 – Février 2010  


Articles précédents:

1440 (2018-2019)

1439 (2017-2018)

1438 (2016-2017)

1437 (2015-2016)

1436 (2014-2015)

1435 (2013-2014)

1434 (2012-2013)

1433 (2011-2012)

1432 (2010-2011)

1431 (2009-2010)

1430 (2008-2009)